Chronique | Marionette - Spite

Erick 28 avril 2008

Marionette est une formation suédoise qui exerce depuis 2005 la fusion d'un metal hardcore extrême avec un rock visuel inspiré des formations visual kei Japonnaises les plus teigneuses. Leur premier album débarque sur le label Listenable sous l'intitulé 'Spite'. Le cocktail est relativement énervé, approchable par certains aspects avec d'autres formations du label telles que Sybreed ou encore Textures avec des influences aussi variées que Meshuggah et Girugamesh. L'ensemble sera cependant très éloigné du JRock bien que ressorte de temps à autres quelques intentions. 'Legion' par exemple semble imprégnée par petites touches de groupes comme Dir En Grey, parmi le mélange indissociable de genres pratiqué par Marionette. Les morceaux d'ouverture 'Parasite', 'Flies' et 'Realease' ont plutôt des sonorités death metal proposant des vocaux hurlés alternés par moments à des vocaux clairs, balayant ainsi le spectre musical de groupes allant de Impaled Nazarene à In Flames, bien que parfois beaucoup plus gras. Le chant et le rythme sont très hachés, un peu trop des fois. Dans 'Burn Me' qui est l'un des piliers de l'album et 'In Spite' la musique se veloute de claviers qui jaillissent du chaos symphonique. Un son relativement doux de synthétiseur, qui vient tapisser l'ensemble, assez changeant des habituels assaut de mélodies black / death du genre. 'To Make Men' et 'Dead Boys & Girls' attaquent avec des riffs de guitare accrocheurs. L'album se veut plus mélodique sur les derniers morceaux avec une petite préférence pour 'This Pain That We Refuse'. Un album inspiré et aguichant, à découvrir !