Chronique | A.N.A.3.L. - Re-v3rse

Bobby 01 mai 2008

On ne l’attendait plus, et le voici finalement arrivé : oui, le second album d’A.N.A.3.L., groupe français officiant dans un puissant metal electro, est bel et bien disponible, après quasiment quatre années d’attente ! C’est effectivement en 2007 que l’on commence déjà à découvrir quelques nouveaux morceaux du groupe sur Myspace, notamment No Sense (à l’époque remixé par TAMTRUM) et Welcome to New World ; le chef d’orchestre du groupe, Oilid, poste alors régulièrement des news concernant l’avancement de la composition et de l’enregistrement de Re-v3rse. Mais le temps passe, les nouvelles se font plus rares, les phases d’enregistrement semblent stagner, le line-up change, les morceaux sont ré-enregistrés et modifiés, le mix n’en finit pas ; finalement, trois ans passeront avant que le disque ne voie le jour, d’abord sous forme digitale sur Internet, puis sur support CD quelques mois plus tard. Et malgré le fait que l’on connaisse déjà la plupart des chansons qui composent cet album – en grande majorité en libre écoute sur le Myspace du groupe –, nous sommes soulagés de pouvoir enfin disposer d’une écoute de qualité, et nous lançons donc à cœur joie dans l’analyse de ce Re-v3rse.

Dès la première écoute, on retrouve les morceaux qui nous sont familiers et qui ont été travaillés avec une précision chirurgicale pour laisser place à une rythmique très épurée et tranchante : la batterie est carrée à l’excès, sans le moindre break ou simple coup en trop, et les lignes de basse ne comportent que peu de variations, bordant le tout d’une rigueur militaire. Les guitares, massives et bien mises en avant, soutiennent le tout avec des riffs lourds et rapides, se rapprochant de compositions plutôt death metal et contrastant avec les parties rythmiques simples. Le résultat est efficace et redoutable, très rentre-dedans sans faire dans la violence auditive, mais pas aseptisé pour autant. Les parties électroniques, qu’il s’agisse de beats, claviers ou ambiances, lient bien le tout de manière discrète et adoucissent l’aspect brut metal de Re-v3rse sans pour autant prendre le dessus ni faire dans la surenchère malgré leur omniprésence. On repère rapidement de nombreux breaks, silences et reprises des instruments, comme sur Ananda ou Ov3r, qui ajoutent au tout une énergie et une fluidité non négligeables ; les dédoublements de tempos sont aussi de la partie (My Dark Passenger, … and the Angels ou Welcome to New World entre autres), incorporés plus ou moins à bon escient, faisant perdre à certains morceaux de la puissance et en faisant gagner à d’autres. Une excellente progression se dessine au fur et à mesure de l’écoute, qui atteint son apogée avec l’enchaînement de No Sense et de Welcome to New World, deux tueries electro-metal qui en mettent plein les oreilles à l’auditeur. Une baisse de régime se fait malheureusement sentir sur les deux derniers morceaux, plus lents et qui ne décollent pas comme on pourrait s’y attendre, bien que développant un peu plus le côté electro de la musique d’A.N.A.3.L.. Musicalement, ce Re-v3rse tient vraiment bien la route : chaque son et instrument est travaillé avec une grande précision, et les compositions sont dotées d'une intensité et d'une énergie imparables. Le chant, alternant parties claires et criées, se démarque bien des mélodies tout en s’accordant parfaitement avec les parties instrumentales tout au long de l’album, même si l’on pourrait lui reprocher son accent un peu trop frenchy ; les paroles sont quant à elles simples mais intéressantes, abordant des thèmes spirituels personnels et apportant une autre dimension, plus profonde, au projet.

Pour les quelques points négatifs de l'album, on regrette que la batterie, très carrée et si puissante, soit légèrement sous-mixée : les morceaux auraient gagné en puissance à être un peu plus portés par la base rythmique. Nous aurions également aimé avoir un peu plus que trente petites minutes à se mettre dans les oreilles, même si ces trente minutes remplissent bien leur espace. Enfin, l'artwork aurait mérité d'être largement mieux réalisé et exploité, pour permettre à l'auditeur de mieux pénétrer dans le monde conceptuel d'A.N.A.3.L. et d'en apprécier les vertus extra-musicales qui s'en retrouvent tristement délaissées. On l'aura donc bien compris, Re-v3rse est un album qui vaut le détour malgré les quelques petits bémols dont il est affublé, et qui ravira les amateurs de metal et de musique énergique en quête de sonorités originales et de compositions se démarquant de ce que l'on peut entendre à l'heure actuelle. En espérant que Oilid poursuive son bonhomme de chemin et nous livre une nouvelle galette encore plus aboutie dans un futur proche.