Chronique | Arsch Dolls - Prélude A Une Confession

Pierre Sopor 06 juin 2007

En attendant un premier album attendu impatiemment, les ARSCH DOLLS nous servent en entrée leur Prélude à Une Confession : une démo qui fait plus que nous mettre en appétit. Groupe culte de l'electro dark française, misant beaucoup sur la performance scénique, les ARSCH DOLLS sortent enfin de l'ombre au bout de près de 10 ans d'existence. Pour commencer, ils nous proposent une comptine Il Etait Trois Foies, petite histoire malsaine, sale, sur fond de musique horrifique, accompagnée de rires tarés. On sort les haches sur Zombie Pantin, gros carnage ouvrant chaque live après la généralissime Messe Halloween. L'envie de meurtre s'attise et se concrétise avec I Want You Died, dans une version différente de celle jouée au dernier Dark Omen, puisqu'elle a perdu ses paroles en route. Confession sert apparemment de titre pilier au groupe, moins speed mais toujours aussi glauque. Fucking Whore renoue avec l'envie irrépressible de faire du gros pâté présente sur Zombie Pantin. La mélancolie émane de la comptine instrumentale Délire Désespéré concluant la démo. La seule ombre au disque pourrait être la voix, trop inaudible et sous-mixée par moment. Le groupe a sorti leurs hachoirs et nous offrent un bijou d'ambiance glauque et de violence, coloré de fantastique et de références plus crues !