Chronique | X-Tractor - Gehirnkonflickt

Erick 07 janvier 2008

X-TRACTOR a connu de multiples battements, une collaboration avec Kain Gabriel Simon (DAS ICH), quelques changements de direction, avant d'être ce duo entre Marzo à l'origine du groupe et Matthaeus son vieil ami. De cette collaboration influencée par la culture Industrielle et electro goth avec des groupes tels que NINE INCH NAILS, SKINNY PUPPY, WUMPSCUT ou MINISTRY, va résulter une musique indus relativement variée aux sonorités très empreintes de leur culture germanique. L'album est composé d'une telle manière qu'il semble impossible de détacher un morceau de sa composition chacun découlant du précédent avec des ambiances relativement mécaniques et froides, passant d'une piste electro très sombre à une piste plus metal et dense. Ainsi commençons par Opening qui ouvre les hostilités sur fond de moteur de camion accompagné de bruits stridents procurant une sensation angoissante de film d'horreur ... 'Elend Mensh' démarre comme une usine au travail et rappelle immédiatement l'ouverture de Cruci-Fiction in Space de MARILYN MANSON. Quand débarque Ich will hier Raus on tombe en plein dans un décors mystique et très ambiant. Kurz und Klein nous plonge dans un univers inspiré de l'extrême orient. C'est alors que retentissent les puissantes basses de Genickschuss la piste la plus electro de l'album. Allein in Gottes Welt aurait pu faire partie de l'album Sehnsucht de RAMMSTEIN, à la fois très indus-metal, tantôt froide avec de petites mélodies de boite à musique. L'album ferme dans un effet magistral sur In München regnet's Leichen, un voyage à travers un univers mécanique et froid.