Chronique | GPKISM - Sublimis

Erick 09 janvier 2008

GPKISM est la collaboration du compositeur/vocaliste australien GPK et du guitariste japonais Kiwamu (du groupe BLOOD). Après un travail en solo qui dura une année, GPK est rejoint par Kiwamu qui va aboutir à l'écriture du premier album de GPKISM. Musicalement le groupe défend une musique electro-dark teintée de beauté et de baroque. Des propos du vocaliste, la scène gothique est de plus en plus associée à la violence, la mort et la destruction et perd par ce biais la beauté à l'essence même du genre. A l'écoute de la musique on retrouvera une forte inspiration de la musique classique, l'utilisation omniprésente de clavecins confrontée à un beat lourd et des ambiances infernales. C'est un mélange entre des groupes Visual Kei comme Moi Dix Mois et une musique trance-acide ténébreuse. Du côté des textes, le groupe traite en particulier d'amour et de volupté. Il est ponctué par les excellents Synthesis, Immaculation et Sublimis où les guitares se mêlent à des chœurs pour créer une musique à la fois atmosphérique et glaçante. Cet album est une véritable expérience et mérite une attention particulière pour les productions à venir. A découvrir aussi, le travail de GPK sur un remix du groupe BLOOD : Dead-Hearted.