Chronique | Oomph! - Monster

Erick 22 août 2008

Deux ans après un album plus pop qu'à l'habitude 'GlaubeLiebeTod' qui a été relativement remarqué d'entrée, Oomph ! revient avec 'Monster' son nouveau LP et dixième album. Le groupe annonçait qu'à cette occasion il souhaitait faire un balayage de ses horizons musicaux incluant entre autre la relance d'éléments EBM de leurs débuts. Pas vraiment convaincu par ces prédictions, on dira plutôt que l'album est dans la lignée de son prédécesseur, avec un retour assez timide vers l'album 'Ego'. Les mélodies gagnent en profondeur depuis le dernier album, notamment grâce à une forte présence de nappes de claviers. Une évolution musicale plus rock que jamais, pouvant parfois rappeler celle de Apoptygma Berzerk sur des morceaux comme 'Bis Zum Schluss'. Dans un même ton on pourra relever 'Wer Schoen Sein Will Muss Leid', 'Brich Aus' et 'Die Leiter' parmi les plus belles surprises. Sans oublier les singles avec 'Beim Ersten Mal Tuts Immer Weh' non loin des sonorités de leur titre 'Mein Schatz' de l'album 'GlaubeLiebeTod'. Ce morceau s'attaque aux pervers du net. Dommage que le clip soit plutôt érotisant pour un tel sujet. De son côté le single 'Labyrinth' rappellera parfois la formation Suisse Metallspürhunde dans le chant. Pour la petite note d'originalité on appréciera les parties à l'accordéon sur 'In Deinen Hueften' et la rythmique blues du titre 'Geborn Zu Sterben'. Coutumiers à laisser des avis plus ou moins mitigés, cet album est néanmoins de très bonne composition mais manque un peu de punch sur la longueur. Notez pour finir que l'artwork est le fruit d'un concours lancé aux fans, dont le résultat est très certainement inspiré du manga du même nom.