Chronique | Mylène Farmer - Point de Suture

Erick 20 août 2008

25 ans de carrière sans embuches, Mylène Farmer est un véritable phénomène de variété surfant fréquemment sur des horizons glam, aux visuels percutants et sombres à l'instar de l'incontournable 'Innamoramento'. Cet été sort 'Point de Suture', un titre à double tranchant pouvant aussi désigner 'pas de suture' ou 'plaie ouverte'. Le premier single 'Dégénération', semblait fortement influencé par les musiques électroniques. Souvent jugé trop dans la tendance pour une artiste qui évolue plutôt à contre-courant de la variété, il est néanmoins doué d'une tourmente par des phrasés désarticulés et voix célestes. 'Appelle Mon Numero' fait dans la mélodie. Plutôt paisible et bien tourné, ses textes manqueront malheureusement d'un slogan du niveau des allusions érotiques faites dans les couplets. 'Paradis Inanimé' rassure avec un morceau plus varié, mieux rodé, à l'élan plutôt rock et aux guitares sèches. 'Looking For My Name' vient confirmer la tendance avec un duo en compagnie de Moby composé majoritairement en anglais. 'Point de Suture' renoue avec les classiques balades sentimentales de l'artiste sans pour autant faire oublier ses parentes. Morceau à placer auprès de 'Si J'Avais Au Moins Revu Ton Visage' qui gagne encore en tristesse. 'C'est Dans L'Air' est très electro et dynamise la fin de l'album. L'artwork annonçait du très sombre, malheureusement l'album n'est pas assez perspicace et se disperse. Notamment avec les abominables 'Sextonik' ou 'Je M'Ennuie' aux relents Dance. L'édition limitée inclue une reprise atmosphérique de la célèbre 'Ave Maria' du ténor Pavarotti. Notez que Mylène remplira 2 fois le Stade de France en 2009 pour sa tournée, d'ores et déjà à guichet fermé, un événement incontournable.