Chronique | Mankind is Obsolete - Trapped Inside

Erick 09 août 2007

Le successeur de l'album Rise n'est pas sans surprises ! Cette nouvelle sortie de MANKIND IS OBSOLOETE est bourrée de mouvements, alternant un metal indus et morceaux plus rock tels que Silent Killer voire pop avec Trouble Dreams. L'artwork de l'album est une pure merveille et prolonge le rêve dans un univers fantasmagorique terrifiant à mi-chemin entre contes de fées et science fiction. L'album attaque sur Awake où la chanteuse Natasha empreinte un chant relativement clair un peu à la manière de Cristina Scabbia (LACUNA COIL). La piste suivante Picking At The Scab intervient et très vite s'opère un changement de ton dans la manière de vocaliser avec un chant plus punk, plus hurlé. Ce type de chant se fera plus fréquent dans la suite de l'album avec des morceaux comme Trapped Inside sur un fond de beats electros martelants. L'album conclue sur trois morceaux très pop/rock avec Standing At The Edge et abouti sur Fading où apparaissent des guitares sèches sur un tapis d'ambiances mélodieuses.