Chronique | Hardcore Superstar - Split Your Lip

Bobby 26 novembre 2010

Nouvel et déjà septième album pour les (pas si) jeunes suédois de Hardcore Superstar, combo rock’n’sleaze inspiré des grands noms du genre des années 80. Et ce "Split Your Lip", très attendu depuis la sortie de l’excellent "Beg For It" en 2009, ne met malheureusement pas la barre aussi haute que son prédécesseur. A la place des nombreux tubes glam de celui-ci (on se rappelle encore, pour ne citer que ceux-ci, de "Beg for It", 'Into Debauchery' ou encore 'Nervous Breakdown'), on découvre des morceaux beaucoup plus orientés pop dans l’approche musicale et structurelle, et des paroles peu inspirées qui nous donnent finalement l’impression d’une baisse de régime et d’une certaine fatigue – nous l’espérons passagère – de ce groupe qui avait jusque là sorti des albums d’une qualité de plus en plus élevée à chaque nouvel opus. Ce manque d’inspiration se fait ressentir à la première écoute et dès les premiers morceaux : 'Sadistic Girls' et 'Guestlists' se veulent puissants et dans la continuité du précédent album, mais les parties instrumentales manquent d’originalité et les paroles sont d’un mauvais goût gentiment assumé. 'Last Call for Alcohol', 'Split Your Lip', 'What Did I Do' et 'Won’t Go to Heaven' se rapprochent davantage de ce que l’on connaît du groupe jusqu’ici et nous rassurent quelque peu, assurant de bons morceaux live sans pour autant apporter de véritable renouveau à l’éventail musical proposé par les cinq suédois, tandis que 'Moonshine' se veut plus innovateur et sort de leurs sentiers battus, malgré des paroles toujours aussi peu probantes. La première ballade de ce "Split Your Lip", 'Here Comes that Sick Bitch', est peu convaincante, d’autant que les morceaux calmes et acoustiques ne sont pas le point fort de ce groupe. Le morceau 'Bully', à l’instar de 'Last Call for Alcohol', reste imprégné de la sonorité Hardcore Superstar, mais se dégage un peu des autres titres par une composition plus intéressante et d’une qualité supérieure. 'Honeymoon' est une sorte de synthèse des précédents morceaux et représente bien ce nouveau disque du combo, gardant un son qui leur est propre sans toutefois faire dans le très efficace ni novateur. Enfin, la seconde ballade 'Run to Your Mama' qui clôture "Split Your Lip" est dotée de belles parties instrumentales et vocales, mais de paroles toujours aussi niaises qui gâchent le plaisir de l’écoute lorsque que l’on s’y attarde un peu. "Split Your Lip" semble au final être issu de démos et de morceaux non retenus pour "Beg For It", donnant ainsi dans la même veine avec un son fidèle à Hardcore Superstar sans pour autant marquer les esprits par un nouveau souffle, absent de ce disque. Toutefois, l’album prend une autre dimension après plusieurs écoutes et se laisse apprécier une fois passée la première impression. Un disque que l’on ne retiendra pas autant que ses prédécesseurs malgré quelques morceaux accrocheurs, mais qui ne laisse envisager que mieux pour la suite, que l’on attend avec impatience.