Suicide Commando + Alien Mekanik @ Petit Bain - Paris (75) (05 mars 2022)

Live Report | Suicide Commando + Alien Mekanik @ Petit Bain - Paris (75) (05 mars 2022)

Pierre Sopor 08 mars 2022 Pierre Sopor

La dernière fois que SUICIDE COMMANDO venait à Paris, une crue exceptionnelle de la Seine avait obligé la soirée à se délocaliser au dernier moment, ce qui faisait suite à une date annulée pour raisons de santé. Après l'inondation, que pouvait-il nous arriver ? Oh, bah, deux ans de pandémie mondiale, tiens, pas d'avarice entre nous, hein ! Néanmoins, ça y est : les soirées Punish Your Machine ont enfin fait leur grand retour avec SUICIDE COMMANDO, groupe idéal pour la reprise, et une formule un brin bousculée car il y avait cette fois-ci une première partie avec ALIEN MEKANIK dont c'était le premier concert.

ALIEN MEKANIK

Il y a environ un an, nous découvrions Apostasie, premier album d'ALIEN MEKANIK (chronique) et la surprise était de taille : ce premier album avait déjà la maturité et la richesse d'un groupe expérimenté. Il faut dire que les membres du groupe cumulent à eux trois environ un petit siècle et demi et trimballent donc une expérience et une culture musicale solide. Pour ce premier live, le constat est le même : certes, le matériel de SUICIDE COMMANDO occupait la moitié de la scène, mais le set défile avec la même sensation à la fois de variété et de cohérence que l'album. Une vraie batterie, une vraie guitare, des textes en français, un chant à l'identité marquée et une espèce d'élégance décadente de poètes maudits blasphémateurs : les ALIEN MEKANIK font les choses bien. On navigue entre noirceur épaisse (Les Soleils Révolus) et tubes dansants (Threesome in Heaven) dans une ambiance à la fois festive et rageuse. Comme l'album, le concert se termine par une reprise electro / indus des SISTERS OF MERCY : pour la froide élégance et la fumée, on est raccords !

Setlist :
01. Crucifixion for all of Us
02. Iwaks
03. The Holy DNA
04. Les Soleils Révolus
05. Venus in Furs
06. 2001
07. Threesome in Heaven
08. God Hates Religions
09. Alice


SUICIDE COMMANDO

SUICIDE COMMANDO n'a pas sorti de "vrai" nouvel album depuis cinq ans et entame donc toujours le show avec The Gates of Oblivion, qui cogne d'autant plus fort que les synthés semblent en retrait en ce début de concert. Tout le monde est à bloc, ça se sent vite : Van Roy est monté sur ressorts, la péniche tangue et les classiques s'enchaînent, entrecoupés de titres plus récents (The Pain that You Like, Unterwelt ou la toute fraiche Trick or Treat à l'ambiance à la fois lugubre et amusante). On ignore si SUICIDE COMMANDO a un nouvel album en tête, on ignore si le futur confirmera l'orientation plus malsaine et tordue que prenait Forest of the Impaled mais le concert, lui, laisse une belle place aux morceaux plus atmosphériques que des vidéos glauques viennent appuyer (Schiz[o]topia et ses airs très appuyés de SKINNY PUPPY apporte une touche cauchemardesque, là où Love Breeds Suicide ou We Are Transitory jouent plus la carte de la mélancolie). Et puis bien sûr, ça sur à grosses gouttes sur les hits plus bourrins, aux mélodies simples mais redoutables d'efficacité et aux beats assassins : pogoter sur Cause of Death : Suicide, Die Motherfucker Die ou Hellraiser, ça décrasse. Johan Van Roy, lui, semble ravi, distribue les poignées de mains, prend un petit bain (ce jeu de mot est scandaleux) de foule, bref : à lui aussi, la reprise fait du bien !

Setlist :
01. The Gates of Oblivion
02. God Is in the Rain
03. Sterbehilfe
04. The Pain That You Like
05. Schiz[o]Topia
06. Cause of Death: Suicide
07. The Devil
08. Trick or Treat
09. Love Breeds Suicide
10. We Are Transitory
11. Dein Herz, Meine Gier
12. Die Motherfucker Die
13. Unterwelt
14. Hellraiser