Chronique | Megaherz - Heuchler

Erick 25 juillet 2008

Les craintes auxquelles on pouvait s'attendre avec un énième changement de line-up chez Megaherz, avec l'arrivée d'un nouveau chanteur (ex-Seelenbrand) notamment, ne se verront pas fondées. Tandis que les albums du groupe avaient une fâcheuse tendance à décroitre dans l'intérêt général, 'Heuchler' risque bien d'être parmi les plus belles surprises du groupe et doté d'un visuel plus élaboré qu'à l'habitude. Le chant de Lex ne dénaturera en rien la musique du groupe, à la fois proche des habitudes du groupe et changeant. Quelques voix contées dans 'Mann Von Welt' à la manière d'un 'Mein Herz Brennt' de Rammstein et surtout 'Heuchler' où les guitares et claviers deviennent proches de 'Heirate Mich' toujours de Rammstein. Additionnez au tout une basse puissante et omniprésente tout au long de l'album, très appréciable. La batterie s'énerve un peu plus sur des morceaux comme 'Ebenbild' et sur 'L'Aventure', plus proche d'anciennes compositions de Oomph!. Sachez aussi que la chanteuse des goth-rockers Bloodflowerz, Kristen Zahn, fait deux apparitions : une sur le morceau 'Fauler Zauber', l'autre sur 'Alles nur Lüge'. Un véritable plaisir de retrouver cette artiste, fidèle à elle-même, aux côtés de Megaherz. 'Alles nur Lüge' sera par ailleurs parmi les morceaux les plus sombres de l'album, une sorte de balade metal goth sur claviers qui sifflotent comme un 'Bataillon d'amour' de Joachim Witt. L'album ferme sur une piste instrumentale avant de nous livrer en bonus deux B-sides orchestrales de 'Das Tier'. Cet album réveillera avec certitude l'intérêt pour la formation et donc à recommander vivement pour les amateurs d'indus Allemand.