Chronique | Marilyn Manson - Portrait of An American Family

Erick 19 juillet 1994

Portrait Of An American Family est le premier album officiel de MARILYN MANSON produit suite au succès rencontré lors des tournées des SPOOKY KIDS et qui a permis à Manson de rencontrer Trent Reznor (leader de NINE INCH NAILS et producteur de l'album).

La toute première sortie officielle de MARILYN MANSON était en réalité le single de Get Your Gunn. L'image de ce single reprend une partie de l'artwork de l'album où l'on peut voir entre autre le demi-frère de Twiggy la bouche en sang, une seringue à la main. On peut voir aussi des dessins réalisés par Manson lui-même comme ceux qui figuraient sur les tractes des SPOOKY KIDS. Parmi ces dessins on reconnaîtra en particulier le Negative Tree (rappel de la démo Negative 3) mais aussi des bonbons (sucre d'orge, sucette) le chapeau de Dope Hat et des lunchboxes. Ces dessins et photos de poupées sont un rappel de l'enfance difficile de Manson. Il illustre par les sucreries et le chapeau l'univers de Charlie et la chocolaterie (de Dahl), ou le chapeau serait celui du magicien et fondateur de la chocolaterie : Willy Wonka. Le prélude amorce déjà une entrée en matière avec l'univers de Charlie et la chocolaterie avec un chant des Oompas-Loompas, petites créatures fantastiques de forme humaine, ouvriers mystérieux de la chocolaterie de Willy Wonka. Voici les textes : "There's no earthly of knowing which direction are going ! Tere's no knowing where they're rowing or which way the river's flowing ?" [Il n'existe pas de moyen humain de savoir dans quelle direction nous allons ! Nous ne savons pas où ils rament ni dans quelle direction coule la rivière?]. Il réalisera pour Dope Hat un clip entièrement inspiré du roman (et surtout du film des années 70 avec Gene Wilder) en reprenant le voyage dans la chocolaterie sur la rivière de chocolat transformée ici en rivière de sang.

Le voyage fabuleux est devenu cauchemardesque. En qualité de magicien, Manson montre comment avec des artifices on peut être capable de dissimuler un message s'il est trop cru, dans une enveloppe dorée (comme le billet en or qui enrobe les tablettes de chocolat du livre): "fail to see the tragic turn into magic". La poule que l'on voit dans le clip était un animal fétiche de Manson. Il l'emmenait à tous ses concerts pour la faire "chanter" de temps en temps. Malheureusement cette poule s'est échappée dans la fosse à un des concerts. C'est ainsi qu'est né la rumeur que Manson jetait des poulets vivants pour qu'on les tue dans les concerts. Wraped in Plastic (enveloppé dans du plastique) est une critique d'une vie aseptisée, où les gens se voilent la face avec une religion profitant de la peur des gens, ainsi que la télévision. Cyclops est une chanson dédiée à ces femmes surnommées ainsi aux Etats-Unis qui sont opprimées par les hommes et les valeurs familiales qu'elles ont choisies d'assumer d'elles-mêmes, c'est une critique de l'"American Family". Misery Machine est une chanson en hommage à Aleister Crowley sorcier philosophe, qui pour réaliser ses activités maléfiques alla se réfugier dans son temple, la célèbre abbaye de Thélème. My Monkey est une chanson très étrange, il utilise beaucoup le singe comme l'illustrait avant lui Charles Manson en clin d'œil à Darwin pour caractériser l'évolution de l'homme, nous désignant comme des bêtes. Lunchbox comme son nom l'indique désigne les boîtes de repas (généralement en métal). Aux USA tous les enfant en utilisent pour amener leur repas à l'école. Manson aussi utilisait des lunchboxes à l'effigie de ses groupes de métal préférés comme KISS. Leur utilisation est de nos jours interdite dans les écoles américaines car les enfants s'en servaient pour se battre. Dans le clip de la chanson on peut y voir Manson brûler une lunchbox de Rambo (c'était le dernier modèle mis en vente avant l'interdiction).

Parmi les dessins du livre, Il semble que le dernier représente son grand-père (le pénis à l'air) dans le rôle du croque mitaine. Pourquoi son grand père ? Parce que Manson le voyait comme un monstre depuis gamin. Jeune il avait l'habitude de se cacher dans la cave de son grand père où il découvrit une multitude d'objets connotés sexuellement comme des godemichets enduits de vaseline , des images zoophiles ... Ces objets appartenaient à son grand-père qu'il surpris une fois en train de se masturber. Ayant subit une opération suite à un cancer de la gorge, celui-ci respirait par l'intermédiaire d'une trachéotomie, ce qui donnait un son horrible lorsqu'il respirait. Pour masquer ce bruit alors qu'il se masturbait, son grand père faisait fonctionner un train électrique en fond sonore. La pochette de l'album ainsi que son nom, dépeignent une famille moyenne américaine dans tous ses pires clichés. La White Trash ou merde blanche est le terme employé pour désigner les familles blanches de classe moyenne porteuse d'idées rétrogrades, bornées, traditionalistes et souvent racistes. Sur la pochette : un enfant joue par-terre, ses parents vautrés dans un canapé. Leur position est telle qu'ils semblent être devant leur poste de télévision dont nous serions le film. La boucle de ceinture de l'homme possède l'inscription : no 38 mm / ever / raped. Il est accompagné du dernier dessin sur lequel est représenté un pistolet dirigé vers nous. Il pourrait évoquer la chanson 'Get Your Gunn' (jeu de mots : Gunn est le nom d'un homme assassiné par les associations chrétiennes parce qu'il pratiquait des avortements). Les 4 petites statuettes disposées sur la commode sont des figurines des BEATLES. L'utilisation de nombreuse références des BEATLES n'est pas anodine. Il faut savoir que Charles Manson (Célèbre tueur en série et gourou de la Family, dont Marilyn Manson empreinta le nom dans son pseudo), était très croyant d'un proche déclenchement de l'apocalypse. Ce raciste la percevait comme le soulèvement des afro-américains qui massacreraient les "blancs". Quand est justement sorti le White Album des BEATLES, celui-ci a vu en lui un message personnel le poussant à procéder à des crimes pour se préparer à l'apocalypse. Par ailleurs, pour le single de Get Your Gunn le dernier titre est appelé Revolution # 9 comme le nom de la dernière piste du White Album des BEATLES. Une chanson nettement apocalyptique riche en sons très étranges.

Par son premier album, Manson annonce déjà sa force d'esprit en ne laissant rien au hasard, à travers son combat de la religion, le rejet des armes à feu, et des traditions américaines fortement ancrées.