Chronique | Judas Priest - Angel of Retribution

Erick 25 février 2005

Angel of Retribution marque en 2005 le retour de Rob Halford, La voix de JUDAS PRIEST, après une séparation de 15 longues années. Celui-ci avait quitté le groupe après la tournée incroyable qui suivit la sortie de l'album PainKiller qui est aujourd'hui encore reconnu comme peut-être l'album ultime du Metal. Le remplaçant de Rob,  Tim Ripper Owens suivra le groupe sur deux albums à savoir Jugulator et Demolition qui ne suffiront pas à satisfaire la plupart des fans. De son côté Rob se lançait dans deux projets solos à commencer par FIGHT qui rencontra un bon succès puis 2WO produit par Trent Reznor (NINE INCH NAILS) et qui a vu émerger le guitariste John Lowery, plus connu aujourd'hui sous le pseudonyme de John 5 (ex-guitariste de MARILYN MANSON et actuellement chez ROB ZOMBIE) . Mais le projet est passé quasi-inaperçu. Sans emprunter les sentiers battus de PainKiller cet album utilisera quelques recettes imparables qui viennent facilement redonner au Priest ses lettres de noblesse. Et cela se retrouve dès la pochette, artwork inspiré, à l'instar des meilleures pochettes du groupe, largement délaissées depuis le départ de Rob Halford. L'ensemble de l'album est un peu moins tranchant que sur PainKiller et renoue avec les meilleures compos de Defenders of The Faith avec Revolution et Wheels of Fire. Les autres morceaux seront plus assimilables à l'album Ram it Down avec Demonizer, Judas Rising, Hellrider et la très heavy Deal With the Devil. Toutefois le son est un peu plus gras que par le passé et le chant d'Halford a un peu changé mais reste vraiment bon. On notera une sorte d'écho dans les sonorités de Worth Fighting For par rapport à son ainée Monster of Rock de l'album Ram it Down. L'album bénéficie de deux balades de toute beauté avec Angel qui est toutefois vite écrasée par le monstre Lochness, une balade metal de plus de 13 minutes. Tout simplement magnifique. A l'écoute de cet album on ne peut que se réjouir de la reformation de ces pionniers du metal qui bien que ne renouvelant pas particulièrement son répertoire s'efforce à donner le meilleur et c'est tout ce qui nous manquait.