Chronique | Hocico - Disidencia inquebrantable

Sterben 05 août 2003

Disidencia inquebrantable est un EP 5 titres de très bonne tenue, sorti entre les albums Signos De Aberracion et Wrack And Ruin

On y retrouve les figures obligées de toute sortie HOCICO qui se respecte : le morceau mid-tempo aux claviers pleins d'emphase (l'impérial Grito de las Entranas), le tube goth-club direct et accrocheur (le mélancolique Ruptura), et la respiration instrumentale de rigueur (l'anecdotique La Muerte de un Enemego). 

La suite ne déçoit pas. Surtout Ladykiller, avec son parfum sulfureux et ses vibrations érotico-morbides. Cette pépite agitée fait parler un tueur en série à la première personne sur des synthés vicieux comme une nuit de chasse... Le souffle d'un maniaque tapis dans l'ombre se fait aussi entendre sur Silent Wrath, un titre relativement atypique dont les percussions presque rock préfigurent RABIA SORDA, le projet solo d'Erk Aicrag.