Chronique | Drop your Weapon - Drop your Weapon

Julien 13 octobre 2021

Sorti discrètement en 2018 sur le label Subterra Records (sous-branche de FiXT Music dédiée entre autre aux musiques de films ou de jeux vidéos), l'album éponyme de DROP YOUR WEAPON a finalement fait son chemin jusqu'à nos oreilles qui s'en sont trouvées agréablement surprises. Derrière cet intrigant projet se cache en fait le multi-instrumentaliste Sebastien Komor, plus connu pour sa participation à ICON OF COIL, ZOMBIE GIRL ou encore KOMOR KOMMANDO. L'artiste signe ici un album EDM de dix pistes énergiques dont l'influence majeure paraîtra plus qu'évidente aux amateurs de musique électronique.

Car oui, il est inconstable que DROP YOUR WEAPON puise son inspiration du côté de THE PRODIGY (période post Always Outnumbered, Never Outgunned) et en reprend quasiment tous les gimmiks. Que ce soit dans la lourdeur du beat, le traitement des samples vocaux ou encore le choix des sonorités, l'album transpire le boulot de Liam Howlett par tous les orifices. Qu'à cela ne tienne ! Nombre d'artistes se sont déjà ingénier à reproduire la même énergie mais peu sont arrivés à un résultat aussi convaincant et efficace qu'ici. Mis en avant par un mixage excellent et une approche plus moderne, les dix morceaux sont certes un peu courts (pas plus de 2.30min chacun) mais tous diablement entraînants et font clairement le job. On peut supposer que la finalité du projet était de proposer des compositions rentre-dedans pour une utilisation commerciale dans un trailer de film par exemple, ou qu'il s’agissait tout simplement d'un défi que l'auteur s'était lancé pour s'amuser. En soi, le résultat est très plaisant et c'est tout ce qui compte. Si on peut s'essayer à trouver de quel morceau de THE PRODIGY tel ou tel titre est inspiré (Turn off you radio en clone de Diesel Power par exemple) on n'arrive quand même pas au niveau du groupe anglais, la faute a des samples vocaux moins percutants que ceux que nous proposaient le regretté Keith Flint. Néanmoins, l'album a son lot de hits en puissance : Beelzebub et son ambiance de film d'horreur portée par des cloches inquiétantes, Candy Girls et sa basse saturée qui secoue les tripes ou encore Chaos OD et sa maîtrise impeccable du groove.

Simple sortie récréative pour Sebastien Komor ou expérience à renouveler, l'avenir de DROP YOUR WEAPON est encore incertain à ce jour. Il n'en reste pas moins que cet album dispose de solides arguments à découvrir si vous êtes amateurs d'EDM old school et féru de grosses instrus big beat qui cognent.