Chronique | A7ie - Distress

Flora 01 septembre 2007

Distress, l'album tant attendu de A7IE verra le jour en Septembre prochain, avec une production assurée par Jan-J de X-FUSION. L'opus vaut bien son pesant d'or, par l'hétérogénéité qu'il dégage mais aussi par son efficacité en nous offrant des chansons plus entraînantes les unes que les autres. Un album nuancé et varié qui mène à des compos accrocheuses. Une voix pour le moins transmuée voire triturante rendant les morceaux glauques et mystérieux tel que l'incontournable Messiah. Prelude, l'amorce de Distress tend vers une lenteur sobre, des rythmes synthétiques et fait ensuite place à un son plus ardent. Dès l'ouverture de Taste Of Sorrow, un climat nostalgique se met en place avant de débouler sur une ambiance plus fracassante. Malgré une voix claire au début du morceau Le Lapin Blanc, A7IE nous entraîne une fois de plus dans une atmosphère dansante calibrée dancefloor. Rien à redire sur ces sept titres, quatre autres morceaux en l'occurrence des remix se mêlent à l'opus. Même si les chansons sont retravaillées par de multiples effets, on retrouve toujours l'énergie brute et spontanée d'origine. Pour un premier album, A7IE a frappé fort. Une production ambitieuse qui déploie une musique éclectique. On espère en tout cas, qu'il ne s'arrêtera pas en si bon chemin.