Chronique | Emigrate - Emigrate

Erick 31 août 2007

La sortie de l'album Mutter de RAMMSTEIN a révélé des discordes au sein du groupe et en particulier à l'égard de Richard (guitariste). On apprenait entre autres que cet album à majoritairement été écrit sous l'impulsion de Richard au détriment de la créativité des autres membres. Il semblait alors plus que probable que celui-ci soit le premier membre de RAMMSTEIN à lancer son side-project. EMIGRATE est un peu la face cachée de cet artiste qui a quitté depuis bien longtemps l'Allemagne pour vivre à New-York. L'album est écrit en anglais et chanté par le guitariste lui-même. Une voix qui peut d'ailleurs beaucoup surprendre aux premiers abords quand on la compare à celle qui a marqué le refrain de Asche zu Asche. Il en résulte un album au son plutôt proche des dernières productions de RAMMSTEIN, où la sublime In My Tears reprend carrément une partie de la composition du titre Stein Um Stein. L'artwork et le logo sont indéniablement une référence aux camps de concentrations de la grande guerre, exploités ici pour parler de la propre migration de Richard au point de vue formel comme pour le fond certainement, un rappel douloureux de ses origines. Dans ses textes Richard crée la métaphore entre l'amour d'une femme et de la terre promise, la souffrance de leur relation, rendant ces textes relativement sensuels mais peu accessibles. On retiendra de magnifiques balades comme Temptation, BabeHelp Me, avec aussi You Can't Get Enough qui se rapproche des horizons musicaux de TIAMAT. D'autres morceaux plus énergiques comme Emigrate ou My World font le pont pour les fans de RAMMSTEIN, bien que la voix ne soit jamais assimilable à celle de Till.