Chronique | Whourkr - Naät

Erick 18 mai 2007

WHOURKR est le groupe de IGORRR formé avec OXXOXOOX. Un projet death metal electronique extrêmement bourrin. Ce projet impulsif et innovant fonctionne comme un cri libérateur face à la nature souffrante et l'homme. Le chant ne s'embarrasse pas du sens, c'est un cri primitif. Il suffit de lire les titres des chansons à commencer par le nom du groupe à utiliser pour sa sonorité. On commence avec le premier morceau s'appelant Kommiu, un rythme puissant, des guitares lourdes, une véritable décharge électrique ! Le chant s'apparente parfois à des cris pétrifiants d'ogres, de dinos ou de King Kong. On ne peut pas dire que le ton se calme avec Nrrit qui propose des parties guitares vraiment intéressantes, un DEICIDE un peu plus gras, des sons de fréquences radio brouillées et tapissées d'une petite mélodie de film fantastique, le tout chutant dans un air de clavecin s'apparentant au chaos. La suivante fonctionnera plutôt comme un marteau piqueur enfoncé dans une tumeur cérébrale. Puis Nhosg démarre sur un petit arpège digne d'un black symphonique relativement endiablé et tortueux. La clôture de l'album sur Hackta est totalement bruitiste. Fréquences audio martelantes et 100 % électroniques sur un cri grind strident et déjanté, la piste la plus extrême de l'album.