Chronique | White Ritual - In & Out

Pierre Sopor 03 août 2022

WHITE RITUAL est un groupe entouré d'une brume mystérieuse : apparu très récemment sur nos radars avec un premier clip, le groupe de darkwave alsacien sort déjà un premier album généreux, non sans avoir partagé deux autres clips entre temps. Un début en fanfare, des musiciens expérimentés (on retrouve à la production et aux claviers Ricardo Gomes que l'on connaît par ici comme créateur du très intrigant projet zNo) et la promesse d'une modernisation des éternelles influences gothiques 80's : nous en fallait-il plus pour tendre l'oreille ?

On sentait bien que quelque chose de mystique se tramait, et Isis, le morceau par lequel on entre dans In & Out, séduit grâce à un chant apaisant, agréable, et ses boucles électroniques hypnotiques. Mélodie énigmatique, chuchotements... Une sombre magie est à l’œuvre là-dedans, aucun doute, et le groupe nous met d'emblée en condition : on baisse nos défenses et on se laisse emporter. WHITE RITUAL pioche dans diverses influences, de l'indus à la pop en passant par le goût du lugubre de la witch house (Death Star) et un amour du dépaysement pour proposer un ensemble dont on comprend très rapidement qu'il sera varié. Des guitares apparaissent ici ou là pour apporter tension et lourdeur à la musique (XXXSlave, Rush, Blue Shadow et son growl discret). Ce mélange de douceur et de noirceur, de mélodies faciles à aimer et de riffs parfois plus méchants, cette mélancolie et cette ambiance douce-amère évoquent THE BIRTHDAY MASSACRE mais en plus ésotérique, moins sucré. WHITE RITUAL déploie ses charmes au fur et à mesure, entre intrigantes incantations (Blind, Last), dancefloors nostalgiques (Live Again) et vague à l'âme (Under The Veil) sans ne jamais perdre de vue une efficacité de tous les instants et un goût pour les contrastes forts entre la froideur de l'électronique et la chaleur agréable du chant et des mélodies orientales toujours évocatrices. 

En embrassant des formules pop (Les morceaux sont courts et accrocheur, jamais paresseux) mais en noircissant le trait, WHITE RITUAL manifeste une envie d'offrir un premier album rapidement addictif, une collection de sortilèges variés et qui embrassent de nombreuses influences, parfaitement digérées pour donner vie à un ensemble cohérent. In & Out est un premier album abouti et singulier qui prouve à nouveau que l'accessibilité n'empêche ni le travail, ni la passion, ni la qualité.