Chronique | Skinsitive - Skinsitive

Pierre Sopor --

Annonçant un premier album qui devrait sortir dans le courant de l'année 2012, cet EP est le premier bébé de SKINSITIVE, groupe français que l'on peut rattacher au rock industriel. Si NINE INCH NAILS et P.J. HARVEY sont des références aussi évidentes qu'incontournables dans SKINSITIVE, on peut aussi penser à OTEP ou même à une version plus méchante de GUANO APES pour le chant. Fruit d'un long travail, ces six titres surprennent par leur efficacité mais aussi leur profondeur. À fleur de peau, la musique de SKINSITIVE est aussi particulièrement efficace et accrocheuse, tout en étant introspective. Chacun des morceaux capte notre attention et la maintient, nous faisant prendre différents chemins de l'introduction au chaos servant souvent de conclusion. On se retrouve bringuebalés dans tous les sens, entre accalmies et tempêtes. Schizophrène ? Juste un poil. Fuckorama et In The Whoredom of Hell, titres les plus metal sont deux grosses tueries, Sickzophrenia, ultra-catchy, frustre par sa durée volontairement trop courte, The Amnesiac Parade surprend par la sauvagerie de sa conclusion alors qu'un chant lyrique vient étoffer Fuckorama et la chanson-titre. En résumé, SKINSITIVE impressionne par la qualité du travail fournit sur chaque morceau, sa sincérité rendant ses émotions si communicatives, et réussit à enthousiasmer. On ne peut qu'attendre le premier album d'un groupe aussi intéressant et prometteur.