Hellfest 2020

Chronique | Shaârghot - Mad Party

Pierre Sopor 13 juin 2013

Sorti il y'a quelques temps déjà, Mad Party est le premier EP de SHAÂRGHOT, projet à la fois musical et visuel. Il faut dire que le Shaârghot, intriguant bonhomme se peignant tout en noir, soigne le look de son projet via des vidéos à l'identité bien marquée : couleurs flashy où le vert domine et parasites à l'image, un peu comme un mélange de visions futuristes et pourtant analogiques, terriblement retro. Un univers que l'on retrouve également dans la musique de SHAÂRGHOT, où se mélange cyberpunk et metal industriel post-apocalyptique. Avec sa grosse rythmique martiale et ses paroles scandées, Azerty plante le décor : on est là pour en prendre plein les oreilles, et si l'on pense à COMBICHRIST (notamment Blut Royale), ou RAMMSTEIN pour les guitares tout le long de l'EP, le son de SHAÂRGHOT nous évoque aussi les français de DEXY CORP pour son univers futuriste déglingué. Inévitablement, on doit citer PUNISH YOURSELF comme autre influence revendiquée et dont l'héritage se fait ressentir sur les pistes aux beats plus festifs, comme Uman Iz Jawz et surtout No Solution avec son coté techno-punk complètement fou. Ah, et les couleurs aussi, évidemment. Hyper efficace, Mad Party réussit à convaincre grâce à son énergie folle, mais aussi l'univers atypique de Shaârghot, théâtral et apocalyptique. Aucun doute, il y'a de quoi bien s'éclater en live. Alors oui, on peut pinailler sur la scène industrielle française qui a du mal à percer, et pourtant, on a la chance d'avoir des groupes originaux, avec un vrai projet. Et même si la musique de SHAÂRGHOT n'est pas la plus innovante du siècle, son univers et son efficacité suffisent largement à le faire entrer dans cette catégorie. Il ne reste maintenant plus qu'à confirmer cette très bonne première impression sur un album qui commence à se faire attendre, et s'annonce costaud !