Chronique | Seth - Divine-X

Erick 19 avril 2002

Cet album marque un retour audacieux de SETH après le départ regrettable de son vocaliste Vicomte Vampyr Arkames, parti pour un autre projet du nom de AD INFERNA, cf. L'Empire des Sens. Le groupe malgré le handicap confia les textes d'Arkames à Nacht (guitariste) pour assurer le chant. Mais comme on le dit, c'est quand les choses sont difficiles à obtenir qu'elles sont les meilleures. Ce digne successeur de l'album Excellence est une pure merveille. Un album brûlant, teinté de légères ambiances orientales par moments sur une base musicale très occidentale. Le chant ne lui fait pas défaut. Malheureusement Nacht quitta aussi le groupe peu de temps après la sortie de l'album... Le son est beaucoup plus gras que sur les précédentes compositions lui donnant un intérêt presque expérimental dans la carrière du groupe. On savourera tout particulièrement la présence de la batterie dès la première piste Evil-X introduisant sur un puissant roulement de grosse caisse. En miroir, l'album conclu sur Divine-X, la piste maîtresse de l'album. Parmi les plus belles compositions, on retrouve The Sons Of Seth , Walk On Fire With Me et le char d'assaut Satanik Generation. Les claviers assurés part Heimoth (lead-guitar) renforcent l'obscurité des ambiances accompagnés de passages chantés en Français. On regrettera la perte des quelques couplets de guitare sèche auxquels on était habitué.