Chronique | Kai Reznik - While the Town's Sleeping

Pierre Sopor 02 décembre 2021

L'an dernier, nous découvrions le duo FRAGILE FIGURES via un EP dont on vous disait le plus grand bien (chronique). Avant d'être la moitié de ce projet, KAI REZNIK bidouillait ses machines depuis déjà une grosse vingtaine d'années. Après un album sorti en 2017, il revient à son projet solo avec un EP sur lequel il invité Sasha Andrès (A SHAPE, HELIOGABALE) à l'accompagner au chant.

Le premier contact avec ces trois morceaux donnent déjà de bons indices quant à son contenu : un artwork éthéré signé Theodora Vlad, qui évoque l'introspection et la mélancolie et un titre, When the Town's Sleeping, qui plante un univers nocturne propice aux errances mélancoliques. Un machiniste nommé Reznik ? Avec une telle identité, bien entendu, le résultat ne pouvait être que cinématographique et tourmenté.

On retrouve d'ailleurs bien la patte du compositeur dans les mélodies subtiles et obsédantes de synthé qui nous emportent au cœur des rêveries de l'EP, que ce soit pour lancer My Black Ink, conclure Sonars et son ambiance fantomatique ou accompagner les samples de Beneath & Beyond Night Walk aux curieux accents spatiaux. De toutes beautés et hypnotiques, elles épousent naturellement les nappes atmosphériques et les lamentations du chant, apportant tension et poésie. Les voix, elles, viennent réchauffer la froideur de l'électronique. Leur diction lente évoque la mélancolie mais aussi le sommeil : on a l'impression que quelqu'un nous parle depuis un rêve, ou cherche à nous contacter dans les nôtres, conférant à ces trois titres quelque chose d'irréel, d'insaisissable.

Trois morceaux, c'est court et le voyage s'arrête un peu vite, laissant l'auditeur orphelin d'un univers dont il commençait à entrevoir les contours, avant que ceux-ci ne se dissipent comme les souvenirs de nos pérégrinations nocturnes. KAI REZNIK affirme son goût pour les atmosphères élégantes, faisant jaillir des émotions variées et nuancées de ses machines. When The Town's Sleeping est un EP élégant qui nous donne envie de nous plonger plus longtemps dans cette bulle déconnectée du monde et de sa frénésie.