Hellfest 2020

Chronique | Christian Death - American Inquisition

Pierre Sopor 15 octobre 2007

Revoilà le CHRISTIAN DEATH de Valor Kand, après s'être égaré dans une multitude d'essais divers, le dernier Born Again Anti-Christian et sa dérive metal extrême n'ayant pas convaincu du tout. Que dire de American Inquisition ? Déjà, qu'il nous rassure dès la première piste, l'impressionnante Water Into Wine, aux percus militaristes. En effet, Valor a eu la bonne idée de laisser tomber les hurlements et se remet à chanter comme il sait bien le faire, toujours accompagné de Maitri. Le duo s'illustre notamment sur Stop Bleeding On Me, par le contraste des cris aigus de Maitri et de la voix grave et posée de Kand. Les guitares sonnent toujours metal, en plus insidieuses, même si des pistes comme Seduction Thy Destruction sont plus rock. La voix de Valor, profonde et grave, se combine parfaitement aux beats electro de Victim X ou se fait menaçante dans la très sombre Dexter Said No To Methadone. Les violons et le piano aident à planter une ambiance lourde pour un album dénonciateur. Une fois de plus, CHRISTIAN DEATH s'attaque à l'Eglise et sa soif de domination. Alors si American Inquisition n'est pas non plus un chef d'œuvre d'ambiance, il est tout de même un album efficace, moderne, avec un Valor qui retrouve la meilleure façon de délivrer sa mauvaise parole.