Chronique | Aephanemer - Prokopton

Julien 13 février 2019

AEPHANEMER était au départ un projet solo de death metal mélodique créé par Martin Hamiche à Toulouse en 2014. Suite au succès de son premier EP Know Thyself totalement instrumental, il se mit en quête de musiciens pour l'accompagner dans son aventure musicale et ce sont désormais quatre personnes qui composent le groupe.
Le premier album Memento Mori sorti en 2016 a reçu un très bon accueil et a permis à la formation de donner une série de concerts à travers la France et de jouer dans de nombreux festivals, dont le Wacken Open Air 2018. AEPHANEMER revient en 2019 avec un nouveau bébé baptisé Prokopton qui sortira le 22 mars et c'est de lui que nous allons nous intéresser aujourd'hui.

L'album nous happe rapidement avec le titre eponyme et son instrumentale pleine de nostalgie et de noirceur, sa longue intro pouvant faire penser rapidement à CHILDREN OF BODOM avec lequel le groupe partage un sens de la mélodie irreprochable et une construction des morceaux excellente. On a affaire ici à du death metal mélodique (voire symphonique) et ce dernier qualificatif est très clairement mis en avant tout au long des huit pistes de l'album. Le chant de Marion (oui oui) complète à merveille des compositions inspirées, entraînantes et franchement bien produites qui placent indéniablement le groupe aux côtés des plus grands du genre. Difficile de rester de marbre face au côté épique de certains passages, comme ce final de Dissonance Within bourré d'émotion ou la très agréable At Eternity's Gate, entièrement instrumentale. La formation toulousaine s'est sorti les tripes pour nous offrir une oeuvre constamment intéressante et sans relâchement à aucun moment. Le chant plus clair pendant le break de Snowblind fait par exemple partie de ces bonnes idées qui arrivent à point nommé pour nous surprendre et diversifier l'écoute. L'album se clôture sur If I Should Die qui fait une fois de plus la part belle aux influences nordiques inscrites dans l'ADN du projet.

Avec Prokopton, AEPHANEMER tape très fort et s'impose clairement comme une nouvelle référence du death metal mélodique à posséder absolument si on est fan du genre. Une véritable odyssée sombre et mélancolique pour un voyage musical à entreprendre dès que possible.