Psyche + No More @ Kultube - Mönchengladbach (08 avril 2017)

Live Report | Psyche + No More @ Kultube - Mönchengladbach (08 avril 2017)

Cécile Hautefeuille 10 avril 2017 Cécile Hautefeuille Cécile Hautefeuille

No More

Samedi dernier, un petit club allemand fêtait les trois ans de sa soirée goth Die Schwarze Nacht. Mïnchengladbach n'est pas la ville la plus connue d'Allemagne. Elle se situe en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, entre Cologne et Dusseldorf. On y trouve le Kultube, petit club sur deux étages qui accueillent soirées et concerts en tout genre. La Schwarze Nacht est un concept du club, qui propose alors un ou deux concerts suivi(s) d'une after. À raison d'une soirée tous les deux mois, la Schwarze Nacht a fait sa place dans la région et fêtait donc ce samedi ses trois ans, en compagnie de deux groupes mythiques : NO MORE et PSYCHE.

La première chose que l'on se dit dès les premières mesures du concert de NO MORE, c'est que les salles ont beau être grandes et les groupes connus, cela ne fait pas le talent. NO MORE a été l'un des pionniers de la musique électronique et a connu son heure de gloire. Trente ans après, les concerts sont plus intimistes, mais le talent est toujours là. Pas besoin d'aller dans les grands stades pour voir un vrai spectacle, vivre un vrai concert. Les fans n'ont rien oublié de ces années et accueillent le groupe comme il se doit. Originaire de Kiel, le couple avoue que c'est sa grande première ce soir-là à Mönchengladbach.

À vrai dire, une grande scène ne leur scierait point. Ce soir-là au Kultube, on a l'impression de faire un bon en arrière de 20, 30, 40 ans, lorsque la musique dark s'épanouissait dans les caves obscures de Londres et d'Allemagne de l'Ouest, et ça fait du bien. On se sent vivre une époque que l'on a pas connue, une époque où l'underground signifiait encore quelque chose, où la mondialisation n'était pas complètement passé par là et où le seul moyen de connaître un groupe passait par un mange disque. On y est tous, ce soir-là, à danser dans le noir en transe sur NO MORE, qui a évolué ces dernières années d'une musique electro minimaliste et énervée vers un post-punk plus léger et nostalgique. Le groupe mélange anciens et nouveaux succès sans grande coupure, car tout est réinterprété. Tout est joué live, et revu pour la performance. Ainsi, la voix grave d'Andy sur Turn Around redevient pour le live plus aigue et chevrotante comme dans sa jeunesse. Tout s'emboîte parfaitement, si bien qu'il n'y a ce soir aucune première partie mais deux têtes d'affiche. Après le traditionnel Suicide Commando qui fait danser les foules et la reprise de David Bowie Heroes, NO MORE revient même sur scène pour un rappel. La soirée commence très fort.

Setlist :

01. 1816
02. Midnight People and Lo-Life Stars
03. French Kisses
04. Rope a Dope
05. Take me to Yours
06. Revolt against Yourself
07. Venus in Furs
08. A Rose is a Rose
09. All is Well - Senza Macchia
10. Turn Around
11. Suicide Commando
12. The Great Masturbator
13. Heroes

N'oubliez pas, NO MORE jouera au Klub à Paris le 18 mai prochain !

Psyche

Après le passage de NO MORE, la salle a droit à un tirage au sort. C'est ainsi que l'équipe du Kultube remercie son public. Tous les gens ayant acheté un ticket pour ce concert peuvent être tirés au sort pour gagner six lots comprenant Tee-shirts de groupes variés, poster de concert, albums CD et vinyles dédicassés ou encore jeux vidéo. Après cet intermède, PSYCHE entre en scène sous un tonnerre d'applaudissements.

Et c'est peu dire. Darrin fait son show, comme à son habitude. Le fondateur du groupe truffe sa performance d'anecdotes en tout genre dans un allemand tellement mignon, avec cet accent américain à couper au couteau. Tous les tubes du groupe y passent un par un : Sanctuary, Eternal, Misery, Uncivilized... et à chaque morceau, on ôte une épaisseur. "C'est pas possible, on vient juste de commencer le show et j'ai l'impression dêtre lessivé comme en fin de concert" s'exclame Darrin après seulement deux titres. Et c'est vrai : il fait chaud, très chaud. On enlève donc le sweat, puis le tee-shirt, et le voici en marcel pour le reste du concert.

À chaque morceau une nouvelle danse, toujours aussi possédée et disjonctée. Pour amuser la galerie, Darrin nous explique ses titres en fonction de leur pochette de l'époque, "quand mon frère et moi étions jeunes et que j'avais plus de cheveux sur le caillou". Pour l'une de ses histoires, il ose même nous montrer son caleçon à têtes de mort. Il fait définitivement chaud au Kultube.

Au tour de PSYCHE de nous jouer une reprise, de JOY DIVISION cette fois. Est-ce un blasphème que d'admettre que cette version psychéenne de Disorder est au moins aussi bien que l'originale ? Encore une fois, les grand noms ne jouent pas que dans les grandes salles. PSYCHE met le feu à cette soirée, le Kultube est plein à craquer, et pas que de jeunes gothiques en recherche de mal-être. Des gens "normaux" forment une grande partie du public ce samedi. Des couples ou des amis, la trentaine ou quarantaine (on n'osera pas dire plus), tous viennent applaudir PSYCHE, son dynamisme virevoltant et sa musique intemporelle.

Setlist :

01. Make no Mistake
02. Left Out
03. Angel Lies Sleeping
04. Sanctuary
05. Eternal
06. The Brain Collapses
07. 15 minutes
08. Disorder
09. Misery
10. Uncivilized
11. Prisoner to Desire
12. Goodbye Horses
13. Unveiling the Secret

Rappel :

14. Tears