Kissin' Dynamite + Black Rain @ CCO Jean Pierre Lachaize - Villeurbanne (24 octobre 2019)

Live Report | Kissin' Dynamite + Black Rain @ CCO Jean Pierre Lachaize - Villeurbanne (24 octobre 2019)

Manon Nadolny 25 octobre 2019 Laurence Prudhomme Manon Nadolny

Après avoir retourné le Transbordeur en ouverture du concert de POWERWOLF, les Allemands de KISSIN'DYNAMITE sont enfin de retour ce jeudi soir au CCO Jean-Pierre Lachaize de Villeurbanne. A l'origine programmé au Hard Rock Café, le concert, très vite sold out, a dû être déplacé dans une salle plus importante. Les Lyonnais n'ont pas oublié ce groupe lumineux, dont nous soulignions le côté attachant lors de notre report en janvier dernier. Et de fait il fallait bien une salle de cette taille pour accueillir le public venu profiter du glam rock décoiffant du groupe. En tournée européenne depuis début octobre, ils sont accompagnés sur une dizaine de dates par les (presque) locaux BLACK RAIN, qu'on ne présente plus tant leurs passages dans la région sont appréciés. 

Black Rain

Le public est déjà chaud bouillant lorsque les musiciens de BLACK RAIN font leur entrée sur scène. Quel chemin parcouru depuis leur finale sur « La France A Un Incroyable Talent » en 2012 : trois albums, des tournées dans toute l'Europe, et cet été un passage remarqué au Hellfest… Les fans de la première heure se sont donnés rendez-vous pour mettre l'ambiance dans un CCO déjà bien rempli. Le set sera l'occasion de découvrir de nombreux titres du nouvel album Dying Breed, sorti en septembre dernier. Hellfire donne le ton, avec un son à la fois puissant et entraînant qui déchaîne immédiatement le public. Les Haut-Savoyards sont ravis d'être là, et le chanteur Swan Hellion ne cesse d'encourager de la voix les fans les plus déchaînés. Il va d'ailleurs leur dédier l'un des premiers titres du groupe, Innocent Rosie, sorti en 2008, pour les remercier de leur soutien. Du dernier album on retiendra surtout A Call From Inside, taillé pour le succès aux sonorités certes convenues mais auquel la voix bien caractéristique du leader donne tout son sens. Le public trépigne de joie lorsque retentissent les premières mesures de We'Re Not Gonna Take It des TWISTED SISTER, une belle reprise toute en énergie qui conclut une première partie de choix.

Kissin' Dynamite

Encore quelques minutes de patience et les Allemands de KISSIN'DYNAMITE montent sur scène sous les cris du public. Dès les premières notes on sait que ce concert tiendra toutes ses promesses. La taille de la scène permet une proximité avec le groupe qui nous avait manquée lors du passage au Transbo. En effet on sent bien que le live est la raison d'être du groupe, avec une générosité qui emporte l'adhésion.

Les musiciens attaquent fort avec I've Got The Fire, et déjà tout le monde saute et chante d'une seule voix ! Quel accueil pour les Allemands qui n'en reviennent pas de leur succès en France. C'est d'ailleurs dans un très bon français que le frontman Hannes Braun, fidèle à sa tenue de scène pantalon de cuir noir et chemise blanche largement ouverte, crinière blonde au vent, va remercier les Lyonnais, pour nombre d'entre eux déjà présents en janvier dernier. Déjà 11 ans de carrière pour ce groupe qui semble bien avoir trouvé la recette du succès : un son rock festif, des refrains entêtants et une indéniable présence sur scène. Les titres donnent la banane, impossible de ne pas danser et sourire face à l'énergie et à la bonne humeur que dégagent les Allemands. Leur sixième album Esctacy contient de véritables pépites que le groupe va interpréter, accompagné par un public toujours plus à fond qui fait monter la température dans la salle. Après Love Me Hate Me, où hard rock et heavy metal font un mariage décapant, DNA, au refrain percutant, fait trembler les murs. La voix de Hannes Braun fait des merveilles dans tous les registres, grimpant parfois très haut, tandis que ses plaisanteries et son indécrochable sourire donnent le ton, et le public en redemande. Si les mélodies ne brillent pas par leur originalité, le côté punchy et les refrains particulièrement réussis sont à souligner. Puis une jolie surprise avec l'arrivée sur scène de leur compatriote Anna Brunner, quatrième voix féminine du projet EXIT EDEN. Elle accompagnera avec beaucoup de puissance et d'énergie elle aussi deux titres, Ecstasy et Sleaze Deluxe.

KISSIN'DYNAMITE c'est aussi de belles ballades, comme va le prouver le groupe avec un magnifique moment sur Heart of Stone. Au piano (oui oui, un vrai piano sur scène) et accompagné par son frère Ande à la guitare, le frontman va faire passer un souffle d'émotion dans un public suspendu à ses lèvres. Pas pleurnicharde pour un sou, avec des paroles fortes et des accords marqués, beaucoup de groupe metal pourraient revendiquer cette ballade très réussie. Waging War est l'un des titres forts du dernier album, qui nous replonge dans les valeurs sûres du hard rock des 80's. Un peu de légèreté ensuite avec Six Feet Under, difficile à classer, entre ballade country et rock, mais à l'indéniable efficacité. Après le piano, c'est un véritable trône qui fait son entrée sur scène, suivi par un Hannes Braun vêtu d'une cape de velours carmin et armé d'un sceptre royal. On devine que le titre suivant ne va pas être un modèle de modestie, et le chanteur est à fond dans son rôle de tyran lors d'un jeu de scène mettant à mal son manager mais ravissant le public ! C'est bien sûr I Will Be King, où l'on voit bien que le groupe ne se prend pas du tout au sérieux.

Les Allemands reviennent pour deux derniers titres : You're Not Alone, écrit pour le public comme le précisera le chanteur, au refrain efficace et repris à tue tête par un CCO toujours aussi motivé. Hélas, les bonnes choses ont une fin, et c'est sur Flying Colours, rejoint de nouveau par Anna Brunner, que le groupe va faire ses adieux au public lyonnais. Mais une fois les dernières notes éteintes, les musiciens ne se sauveront pas comme le font certains groupes : ils prolongeront encore pendant de longues minutes leur joie avec le public, échangeant quelques mots, distribuant médiators et poignées de main. Ces jeunes Allemands dégagent une énergie positive qui colle parfaitement à leur musique, dépoussiérant ainsi le répertoire heavy-hard-glam rock habituel. La générosité qui semble être leur marque de fabrique a conquis de nombreux pays, et la France a succombé également à leur charme et leur talent. Rock, bonne humeur et dérision : le cocktail du bonheur selon KISSIN'DYNAMITE.

Sounds Like Hell Productions a encore réussi son pari, avec une soirée pleine de musique et de sourires, et un public toujours nombreux et fidèle.

Setlist:
01. I've Got The Fire
02. Somebody's Gotta Do It
03. Love Me Hate Me
04. DNA
05. Sex Is War
06. Ecstasy
07. Sleaze Deluxe
08. Breaking The Silence
09. Heart Of Stone
10. Waging War
11. Six Feet Under
12. I Will Be King
13. You're Not Alone
14. Flying Colours