STUPRE : un anarcho-goth-nihiliste contre tous les connards de conformistes

Interview | STUPRE : un anarcho-goth-nihiliste contre tous les connards de conformistes

Pierre Sopor 03 avril 2020 Pierre Sopor

Il y a quelques mois, on vous parlait de You Are Made for Me de STUPRE, OVNI d'electro-dark Made in France sur lequel venait s'acoquiner le chanteur NotreGuide (des regrettés DOLLS OF PAIN). On a été interroger l'homme derrière le projet, le turbulent Narcis. On le savait libre et facétieux musicalement, n'hésitant pas à mélanger rap, electro-dark et metal et à revendiquer l'héritage spirituel de South Park ou Beavis and Butt-Head, on n'est donc pas surpris de l'honnêteté du bonhomme.

Pour accompagner votre lecture, on vous propose en exclusivité le clip d'un morceau inédit, Fight Me, remixé par le groupe espagnol LARVA. Vous pouvez y découvrir l'univers graphistes du bonhomme.

Pour commencer, pourrais-tu nous présenter You Are Made for Me et les thèmes qu'il aborde ?

Hello, You Are Made for Me est le quatrième album de STUPRE, un projet electro-dark qui a passé les dix ans d'existence cette année. A la base, c'était un duo, je m'occupais de la production, des rythmes / FX, ainsi que des voix mais ne touchais pas aux parties mélodiques, ça a longtemps eu tendance à me gaver d'écrire des mélodies. Puis, progressivement, je me suis retrouvé par la force des choses à devoir le faire par moi-même. J'ai réellement pris les choses en main à partir de l'album God is Addiction, mon binôme de l'époque ayant d'autres chats à fouetter, je ne voulais pas voir le projet stagner voire péricliter, j'ai donc composé la majorité de l'album. Ça me semblait quand même très ardu de tout faire par moi-même et je n'ai même pas contacté de label pour le sortir physiquement, pensant que la boucle allait être bouclée. Finalement, il s'est bien vendu sur Bandcamp. On a splitté peu de temps après et le groupe est resté officiellement en stand-by pendant quelques mois mais j'avais d'autres projets musicaux à côté donc je n'ai pas cessé de progresser techniquement. J'ai beaucoup écrit de textes, j'ai repris la guitare, je me suis bouffé des heures de tuto mix / mastering, je savais que forcément à un moment j'allais remettre le couvert. J'ai donc recontacté Advoxya Records qui avait sorti notre précédent album afin de prendre la température : il a demandé à écouter les démos mais j'avais déjà 12 titres mixés / masterisés et un paquet de vidéos sagement uploadées en privé. Du coup, il a envoyé le contrat dans la semaine. Ça s'est fait super vite. Les thèmes abordés sont très variés, il faudrait que je te fasse une review track par track pour être précis, mais pour faire court, je dirais "on dirait que c'est les poncifs du dark mais en fait non, c'est plus complexe et ironique qu'on ne peut le croire a priori". D'ailleurs, j'en profite pour souligner le fait que tu m'as énormément contenté lors de ta chronique car tu as su lire entre les lignes et démêler les liens que j'ai tenté de tisser. Je te remercie pour cela.

You Are Made for Me est un album totalement fou, parfois drôle, avec des éléments venant du metal indus et du rap. Apporter cette variété et cet humour, c'était un moyen pour toi de donner un second souffle à un genre, l'electro dark, qui n'a plus forcément la même aura que dans les années 2000 ?

Oui, effectivement, on peut dire que globalement les styles musicaux sont à peu près tous éculés et usés au-delà de la corde, c'est fatigant le XXIème siècle. Tu soulignais la "liberté folle et la diversité" présentes sur l'album, et en effet, j'ai fait le choix de composer chaque morceau avec un set up différent. En général, on règle les synthés, on choisit le kit rythmique et go, les groupes déclinent 12 fois le même titre avec les mêmes sons, les mêmes thèmes, les mêmes lignes de chant, les mêmes champs lexicaux, je trouve qu'il n’y a rien de plus triste. Avec Notreguide, on a opté pour utiliser le max de sons différents, ne jamais reprendre les mêmes tempi, ne jamais faire quelque chose qu'on avait déjà trop fait ailleurs par le passé chacun de notre côté. C'est la partie qui a pris le plus de temps, notamment pour les textures noise et les ambiances, je suis super heureux que tu l'aies capté.
En tout cas, je n'ai pas l'ambition de composer un nouveau Koprolalie ou God is in the Rain et autres Pong. J'ai juste envie de ne pas me faire chier en écoutant mon propre album, je compose pour moi avant tout, satisfaire les "fans" n'a jamais été une contrainte artistique, d'autant qu'Advoxya nous laisse carte blanche (et ils ont même tendance à m'influencer dans ma connerie, j'essaie d'être à la hauteur quand je conceptualise).

Peux-tu nous parler de ce sample terrifiant Money is God ? D'où vient-il ?

Hehe, un petit plaisir malsain comme on les aime sur cette intro, l'argent c'est le nerf de la guerre et c'est ce qui explique aussi beaucoup de choses dans les milieux indés: y'a ceux qui en ont et qui durent grâce à ça, et il y a les autres. Je voulais donc lier le retour de STUPRE à ce thème central. Je ne pourrais plus te dire comment j'ai fini par trouver ce sample mais il s'agit d'une interview de notre prophète messager des Elohims demi-frère de Jésus (Raël, ndlr pour les non-initiés) qui fait preuve d'une lucidité absolue. Le premier morceau de l'album, Don't feed the Poor sert ensuite de confirmation ironique à ce sample. On dénonce effectivement le capitalisme et le consumérisme éhonté des groupes de notre époque. J'ai quitté la scène industrielle que je fréquentais au début des années 2000 quand j'ai réalisé que c'était bien davantage un milieu de hipsters rentiers que d’authentiques punks. Je suis rapidement passé par la scène hip-hop, et c'est la même chose. Idem dans le métal. Bon à part que dans le rap, ils sont quand même pauvres en général. Tiens d'ailleurs ça me rappelle une de mes phases, j'espère que tu apprécieras la multi syllabique "tous ces artistes poisseux qui s'affichent à la France, pour leurs projets foireux, ces connards doivent 20.000 à la banque". Mélange ça à des gens qui payent leurs reviews, qui payent de leur poche pour faire des premières parties, pour être remixés par untel ou untel voire pour signer sur des labels, en particulier dans notre scène, je trouve ignoble de s'habiller en noir et "faire des fucks sur les photos" pour finir par lécher des culs et sortir son chéquier sur commande. Pathétique. Bon, après tout, c’est vrai, goth ou pas, on reste dans le domaine du divertissement… Je n'ai jamais caché ma façon de voir les choses et il n'y a rien de tel pour s'attirer l'hostilité des cancrelats qui se vengent en signalant des vidéos. Par contre, ne vous inquiétez pas les rageux, on a vos IPs.

C'est moi où tu associes les gothiques à une secte matérialiste narcissique ? C'est taquin, non ?

Hehe, non, je n'associe pas nécessairement les goths a une "secte matérialiste narcissique" mais si c'est le cas, ça nous arrange parce que c'est eux qui achètent nos albums donc qu'ils continuent, je ne me sens pas concerné, je suis un collapsologue enthousiaste. J'attends juste la fin avec enjouement et un peu d'empressement. Pour ma part, je suis un anarcho-goth-nihiliste et je hais tous les connards de conformistes.

Parlons un peu de l'artwork, très coloré. Que représente-t-il ?

L'idée de la pochette est venue en tout dernier, tant pour le titre que pour l'image. Autant j'aime composer de la musique et monter de la vidéo, autant je hais l'image fixe. Sur le téléphone, j'avais bricolé quelques montages foireux qui me faisaient bien rigoler mais pour Notreguide, ca a été un grand « NON » à chaque fois. D'ailleurs, je devrais faire un album avec les pochettes auxquelles vous avez échappé, y'en a des sacrement fendardes. Enfin, moi je trouve ça marrant mais on entre dans le domaine du méta-meme, ce n’est pas forcément évident pour tout le monde. Bref, finalement, on avait un album complet et un paquet de vidéos dans les mains, il manquait juste la cover. "You are made for me" a été la dernière phrase enregistrée par Notreguide lors de l'ultime session vocale dans mon home-studio, du coup, le titre s'est imposé.
Finalement, pour le visuel j'ai bricolé sur le téléphone un design inspiré d'une araignée parasite de la chauve-souris qui squatte tranquillement son front pour se nourrir sans avoir à se déplacer. C'est le vampire du vampire, image baudelairienne incroyable. L'idée est qu'avec You are Made for Me, on ne sait pas qui vampirise qui. Notreguide ou STUPRE ? Fait pour moi ? ou plutôt pour toi ? En gros l'expression d'une relation toxique car basée sur le profit (cf Dont feed the Poor : qui est le pauvre ?).
Notreguide s'est retrouvé sans groupe après le split des DOLLS OF PAIN, moi je me retrouvais seul à composer des mélodies alors qu'à la base, je suis le chanteur, bref, j'avais besoin de Notreguide et il avait besoin de STUPRE : You are made for me ! Comme quoi, les choses sont bien faites. J’ai demandé un coup de main à un artiste visuel des plus talentueux que je connaisse en la personne de Bryan Beast, un type que j’ai rencontré à l’époque Audiotrauma. Allez voir son taf, ça vaut le déplacement.

Comment s'est passé la collaboration avec Notreguide ? Pourquoi l'avoir invité ? Était-il partant pour sortir un album aussi décalé et fou ?

On a été proches assez rapidement du fait d'appartenir à la même sous-famille goth, qui plus est habitant dans la même ville, on a souvent partagé la scène en France et en Allemagne. Je l'avais déjà invité en 2013 à chanter sur le titre éponyme Das ist Electro Dark, (tiens maintenant que j'en parle, je me souviens que j'ai d'ailleurs quelque part au chaud une version unreleased avec sa voix); j'ai auditionné également pour la place de guitariste de DOLLS OF PAIN lorsqu'ils se sont séparés de leur premier gratteux mais à l’époque, j’ai préféré rester dans FYD. Ça a été une connerie parce que finalement il n'y a eu qu'une dernière date de FYD et ça a été le split.
Comme je l'ai dit précédemment, je me suis retrouvé solo avec un projet musical qui semblait appartenir au passé, Notreguide se retrouvait sans groupe, ça a été très simple. Je suis passé chez lui pour manger notre traditionnel melon / jambon de parme / vin blanc (je vous conseille un Muscat Vendanges tardives) par une après-midi ensoleillée d'Avril, je lui ai dit "Bon mec, je crois que j'ai un morceau fini mais il ne manque qu'un truc : ta voix." Je lui ai fait écouter le morceau, il a dit ok. Mais comme je suis assez monomaniaque, je lui ai laissé le MP3 pour qu'il ait le temps d'écrire et je suis rentré chez moi composer. Quand il avait fini la track la semaine suivante, je lui en ai proposé cinq nouvelles. Elles sont toutes sur l'album. En gros, on a évoqué l'idée de faire de la zik ensemble en avril lors d'un apéro, et pile un an plus tard on avait le CD entre les mains. Incroyable. Made for me. On n'avait pas de limite si ce n'est l'envie de faire quelque chose de bien donc oui il m'a suivi, il a bossé super vite et avec un savoir-faire incroyable, des textes percutants et des interprétations solides et variés, ça a été un plaisir absolu de bosser avec lui, je suis même tenté de dire : une révélation.

Parmi les choses inattendues de You Are Made for Me, il y a ce chant en français. Peux-tu nous parler de ce choix ?

C'est simple, nous n'avons aucune obligation, on fait ce qu'on veut, donc déjà les titres putassiers et les lyrics à base de "you gonna die / You're so patati patata / i hate you / you're the reason why blablabla" ça ne nous parle pas trop. Ça me fait délirer parce que je vois souvent des types dire en interview "héhé la zik ses cool mes ekrir des parolent ses tros durent". Ben ouais, quand on n’a rien à dire... hehe. Au pire, go google, tu trouveras des lyrics generators qui font mieux le taf que toi. J’ai de la chance, dans notre cas, Notreguide est un vrai parolier, j'ignorais qu'il avait même écrit pour plusieurs groupes de la scène electro-dark. Et on n'oublie pas que c'est lui l'auteur de Dominer, un titre qui a quand même fait le tour de la scène pendant des mois et des mois, qui a été remixé par pas mal de monde, bref un tube ! Ce n’est pas rien. Si tu regardes bien le texte de Prends ma Main, il a trois niveaux de lecture, le milieu se situant quelque part entre la marche nuptiale et Stinkfist de TOOL. Et puis, en ce qui me concerne, j'ai fait des études littéraires donc j'ai un plaisir coupable en ce qui concerne le maniement du verbe. Et puis encore, ce n’est pas comme si les gens avaient l'habitude de lire les textes d'electro-dark avec tous ces effets de merde sur la voix, on ne comprend rien de toute façon alors autant y aller à fond et se lâcher.

Il y a quelques années tu faisais partie de F.Y.D. As-tu encore des contacts avec le label Audiotrauma ? Tu as dû apprendre qu'il avait mis fin à ses activités...

Oui, j'ai vu ça effectivement. J'ai fait un paquet de scènes internationales avec F.Y.D., c'était vraiment cool au début, ça m'a mis le pied à l'étrier tant en ce qui concerne la composition que la production, le live ou l'organisation de concerts mais avant d'être un label, Audiotrauma était une association (dont je n'ai jamais fait parti d'ailleurs). A la base, c'était un truc d'acharnés, un collectif très varié d'artistes de tous horizons (de l’electro-dark au breakcore), ça a grandi et fini par devenir une sorte de taf à plein temps avec des obligations et des cahiers des charges qui me semblaient parfois faire passer certaines ambitions personnelles avant la ligne directrice qui était pourtant claire. Ça a fini par me gonfler. Si tu te demandes si je suis cryptique, je te dirais que ceux qui doivent arriver à lire entre les lignes de ces doux euphémismes y parviendront.

Tu travailles sur plusieurs projets très variés en même temps. Dirais-tu que You Are Made for Me est une synthèse sous la bannière de STUPRE de tous ces différents travaux ?

Oui, effectivement. Faire constamment le grand écart entre goth et rap et métal et boulot, c'est fatigant voire contre-productif. Tous les gens qui mènent plusieurs projets de front en font rapidement le constat. Donc, j'avais très envie de faire un morceau trap mais ça n'allait pas avec le taf de NARCIS PRINCE, de même que ça ne collait pas avec le son de STUPRE, mais bon au final, comme je l'ai dit précédemment, je fais encore ce que je veux donc j'ai fusionné les deux à travers Le roi des Gothiques qui, tout bien considéré, doit être mon clip le plus stylé. Je suis seul à apparaitre dedans mais le tournage a duré 4 jours, a nécessité pas mal de préparation en amont ainsi que la collaboration d'une équipe technique bien rodée. D'ailleurs j'ai fait à nouveau appel à eux pour le clip des morceaux Le Monstre ou Prends ma Main.

Tu as réalisé de nombreuses vidéos pour les morceaux de l'album. Peux-tu nous parler de cette association entre ta musique et des images ?

En fait, au fil des dernières années, j'ai passé de plus en plus de temps à monter et réaliser des clips tant pour mon compte que pour d'autres artistes internationaux dans des genres variés. J'ai produit pour des groupes de black / death, du rap, de l'electro-dark, en France, Belgique, Pays-Bas, c'est vraiment un gros kiff étant donné que je suis super maniaque et perfectionniste mais aussi impulsif et 100% DIY, j'aime mêler à la fois le propre et le dégueulasse en jubilant du grotesque fantastique créé. C'est sûr qu'à force de troller le public, on a parfois un peu perdu la ligne directrice et que d'un clip à l'autre, la cohérence n'a pas toujours été flagrante car je m'amuse a brouiller les pistes mais j'ai le sentiment que les dernières productions sont, au moins, réussies.

You Are Made for Me est un album incroyablement varié, qui a du te demander un temps fou. Surtout si on ajoute à ça les vidéos... Penses-tu déjà à la suite ? Que peux-tu nous en dire ?

Comme je l'ai dit précédemment, la production complète de l'album a pris moins d'un an, du début de la composition à la réception du CD. Un temps record, donc oui ça a pris du temps mais du temps concentré. Comme d'habitude, les morceaux sont composés rapidement, le mixage prend des plombes. Les clips sont shootés en quelques heures généralement, le montage prends des nuits et des nuits. J'ai dû passer l'année sur le projet mais le résultat est là, on en est tous fiers, le travail a payé. Évidemment, la suite est très largement avancée, Advoxya est déjà sur le coup, j'imagine que ça signifie que You are Made for Me s'est bien vendu. Pour la suite je peux te dire qu'il y aura des surprises de taille. Nouveau line-up de studio, nouveaux chanteurs invités, gros riffs de guitares sur quelques morceaux, NotreGuide confirmé à nouveau et des remixes qui défoncent produits par la famille. Que du sérieux !

Merci beaucoup. Voudrais-tu ajouter quelque chose ?
Oui, j'aimerais bien que les projets morts depuis plusieurs années suppriment leur statut "back in the studio" ou "new album on the way". Ça prend de la place sur des serveurs pour rien.