Sticky Boys (The) - 2014-09-12

Sticky Boys (The) - 2014-09-12

Pierre Sopor 11 octobre 2014

Deux ans après leur premier album, les Sticky Boys remettent ça avec 'Make Art'. Entre temps, le groupe a enchaîné les concerts, gagné en expérience... Mais l'énergie des débuts est resté intacte. Alex Kourelis, guitariste et chanteur du groupe réussit à nous donner envie d'écouter l'album en expliquant pourquoi nous devons l'éviter, mais parle aussi de la situation d'artiste et de gens tout nus.

Alors, comment ça va ? Comment vis-tu ta journée d'interviews ?
Là, ça va bien. On a commencé à 10h30, il est 15h, ça va encore. Par contre c'est vrai que notre dernière journée comme ça avait été épuisante : tu te retrouves vers 18/19h à avoir fait une quinzaine d'interviews. Les questions sont sensiblement les mêmes, ce qui est logique vu qu'elles tournent autour du même album ou du même projet. Et tu sais plus si ce que t'es en train de raconter à la personne tu ne lui as pas déjà dit, ou si c'était à la personne d'avant ! C'est horrible, parce que tu t'entends parler, et c'est assez insupportable d'entendre ce qu'on est en train de dire ! Mais là ça va encore, pour le moment.

Du coup je suppose que tu as déjà du pas mal parler de 'Make Art'. Pour changer, saurais-tu nous donner des raisons pour ne surtout pas l'écouter ?
Haha, de l'anti-promo ! Bah ouais : il ne faut pas l'écouter parce que ce n'est pas une musique qui s'écoute doucement, malheureusement. J'ai essayé, ça ne marche pas. Alors si tu l'écoutes au casque tout doucement avant de t'endormir, je ne suis pas sûr que ce soit super. C'est une musique qui s'écoute fort, donc ce n'est pas super reposant... Faut même pas l'écouter du tout parce qu'on se fout quand même un peu de ta gueule : on te le vend au même prix qu'un autre CD alors que ça dure que 35 minutes; c'est un peu de l'arnaque ! Et faut surtout pas l'acheter parce que si tu le fais, en page de milieu du livret tu verras un monsieur tout nu, et ça craint !

Bien vendu ! Et justement, à propos de cette photo, vous avez essayé de surfer sur l'actualité en vous prenant pour Jennifer Lawrence ?
Haha, j'aimerais bien que ce soit ça ! En fait on a eu l'idée d'intituler cet album 'Make Art' et on s'est demandés comment illustrer cette idée. On a donc décidé de détourner un cours de dessin, genre beaux-arts. C'est parti de là, on a discuté pour voir si on osait ou pas, et finalement ça nous faisait marrer. On trouverait ça drôle un groupe qui fait ça, alors on le fait aussi !

Peut-on donc voir une incitation à se mettre tout nu quand vous nous dites 'Make Art' ?
Alors ça ne l'était pas jusqu'à présent... Maintenant, si toi tu l'interprètes comme ça, on peut finir l'interview à poil si tu veux, pas de problèmes !

Oh, tu peux garder ton tee-shirt, ça ira ! Aviez-vous une idée derrière ce titre, hormis le fait d'être tout nu ?
En fait, quand tu te mets à faire plein de concerts tu as le mot 'artiste' qui revient régulièrement : les backstage artistes, le bar artistes, les pass artistes, le logement artistes, les accès artistes... Du coup on voyait ça tout le temps et ça nous faisait marrer dans le groupe. On ne se considérait pas vraiment comme des artistes... Petit à petit on s'est mis à tourner ça en dérision et de fil en aiguille on s'est dits qu'on devrait faire un truc autour 'de l'Art', que ça pouvait être intéressant.

Contrairement à la plupart des artistes, votre objectif n'était donc pas d'être des artistes uniquement pour voir des gens tout nus ?
Ah non, non, non ! L'idée de la photo est arrivée après. Désolé, je te déçois peut-être...

Dans la précédente interview que tu nous avais accordée, tu expliquais t?entraîner au chant dans ta cave. Est-ce toujours le cas, ou maintenant que tu es un artiste ce n'est plus nécessaire ?
Ah oui, il faut s?entraîner sans arrêt. Sur le chant, je me perfectionne aussi au cours de nos différents concerts, mine de rien. T'apprends comment ta voix fonctionne avec tel ou tel morceau, quel titre, et ça se peaufine au fur et à mesure. J'ai encore besoin d'énormément de boulot ! On est loin d'être des musiciens de bal : tu peux pas me filer une reprise pour que je te la fasse dans la demi-heure... Enfin, je peux te la faire, mais elle sera moche, voilà !

Peut-on donc que toutes vos dates ces derniers mois sont à l'origine des progrès depuis 'This is Rock'n'Roll' ?
En fait, on avait enregistré très vite le premier album. Il est sorti il y'a deux ans, mais on l'avait enregistré deux ans auparavant, début 2010. Comme on ne voulait pas faire d'auto-prod et le sortir tout seuls, on a beaucoup tourné et encore tourné pour trouver un label. Une fois qu'on a trouvé ce label, l'album a été distribué et donc, forcément, il fallait encore tourner avec les mêmes titres. Donc on avait trois ans et demi pour faire de la scène sur ces morceaux, ce qui nous permettait de répéter. Tourner autant a été super formateur, et on a eu du temps pour nous perfectionner.

As-tu un morceau des Sticky Boys que tu n'aimes pas jouer en live ? Et d'ailleurs, quelle est pour toi la pire chanson au monde ?
Alors, ce n'est peut-être pas la pire chanson au monde, mais à cause de ce que les gens en ont fait ça l'est devenue : 'Seven Nation Army' des White Stripes ! Le 'po-po-po-po-po-poooo-po' là, ça me hérisse le poil ! Et pour Sticky Boys, bah, ça sera sur le premier album, forcément, j'peux pas te dire le contraire, haha ! Nan, en plus je crois que c'est vrai... Et, heu, je dirais que c'est 'Night Rocker'. Ouais. Celle là. Je ne pense pas qu'elle fasse tant chier que ça quand tu l'écoutes, mais on n'a jamais réussi à vraiment la ressortir à chaque fois qu'on l'a jouée en live. C'est un peu devenu une espèce de fardeau, quand on arrivait sur une date où on devait avoir un set conséquent on se retrouvait à jouer tout l'album et ce morceau a toujours été un moment difficile pour chacun d'entre nous.

Et celle que vous préférez jouer ? Laisse moi deviner, elle est sur 'Make Art' ?
Ah, là, chacun a un peu la sienne... Tom et JB aiment beaucoup le titre 'Make Art' qui conclue l'album, alors que moi j'aime beaucoup la première, 'Maru Christmas'. Mais l'album est encore frais, donc ça change régulièrement.

Et sinon, parlons un peu du nom du groupe. Qu'est ce qui vous rend si collants ?
A l'époque où on cherchait, on voulait un nom avec 'boys' ou 'guys' dedans, un truc de mecs ! Beastie Boys c'était déjà pris... Avec Tom on se retrouvait souvent à tourner dans les bars jusqu'au matin, on allait bosser, on répétait et après on écumait à nouveau les bars du coin. On dormait très peu et on était souvent poisseux et collants, ce qu'on nous a fait remarquer plusieurs fois ! On a trouvé que 'Sticky Boys' c'était plutôt drôle comme nom. On n'y pense plus du tout aujourd'hui.

Vous disiez aussi vouloir rester à trois dans le groupe pour des histoires de belote... Est-ce toujours le cas ?
Ah, non, maintenant c'est pour des histoires de camion ! On a acheté un camion pour pouvoir tourner, et y'a trois places à l'avant ! Donc si on était quatre, y'aurait des problèmes, forcément ! Plus sérieusement, si on avait fait un album plus dans la veine du premier, je pense qu'on se serait peut-être posés la question, tu vois, un truc avec un peu plus de guitares... Mais à la place on a décidé de faire en studio ce qui se passait sur scène, à savoir une basse beaucoup plus présente, et comme on a composé en fonction de ça, la question ne se posait plus du tout. Et ça marche très bien comme ça !

Allez, pour finir je te pose la question clichée idiote qui énerve : comme il y'a quelqu'un de tout nu dans la pochette, peut-on dire que 'Make Art' est 'l'album de la maturité' ?
Haha, putain, c'est vrai que moi aussi je déteste cette expression. Le pire c'est qu'elle revient beaucoup, et du coup on se surprend même nous aussi à le dire, alors imagine... Mais en plus, c'est vrai qu'il est plus 'mature', forcément. On va pas aller jusqu'à dire qu'il est 'l'album de la maturité', mais en même temps on a deux albums... Donc il est forcément plus mature que le premier !

Interview réalisée le 12 septembre 2014 par