Markus Lion : L'absinthe, c'est du sérieux !

Interview | Markus Lion : L'absinthe, c'est du sérieux !

Mandah 02 février 2010 Mandah

Comment le projet a t-il été lancé ?
Markus : J'ai impulsé l'idée après que Marilyn Manson m'ait commandé une absinthe en 2004. J'ai reçu un appel téléphonique de son manager m'invitant à un concert, en Suisse. Il m'a dit que Marilyn Manson voulait me rencontrer ; je me suis dis alors pourquoi pas, tentons l'expérience. On s'est donc rencontrés après le concert et très bien entendus. À l'époque, je venais juste de commencer l'Absinthe Art Edition, là où j'ai recréé une absinthe dans une usine de distillation Suisse basée sur les anciennes formules françaises et des artistes que je connais font l'étiquetage. Comme les trois premiers de cette série étaient musiciens, il était logique de lui demander s'il serait intéressé par le projet.



Comment s'est-il concrétisé ?
Markus : Marilyn Manson a beaucoup aimé l'idée d'avoir sa propre absinthe. Alors, on a commencé à développer des prototypes en 2005, que nous lui avons envoyés. Les premiers étaient artificiellement colorés en rouge et vert, juste pour lui donner un aperçu de ce que nous pouvions faire. De ces premiers prototypes à la version finale, cela a pris deux ans de dur labeur.

Quelles difficultés avez-vous rencontrées ?
Markus : Ah ça (rires) ! On en a rencontrées quelques difficultés qui m'ont fait un peu vieillir, mais c'est déjà oublié ! La plus ridicule et insignifiante d'entre elles était en 2008 à cause d'un stupide blogger américain qui avait fait une dégustation d'absinthe et a tenté de détruire notre réputation par la suite en laissant des commentaires insultants sur le produit. Quelques semaines plus tard, Mansinthe a gagné une médaille d'or à la plus importante (et professionnelle) compétition aux US.

Quel a été le plus gros challenge ?
Markus : On avait déjà fait dans le passé quelque reproductions de vieilles formules d'absinthe. Elles sont assez complexes et sollicitent des connaissances gustatives définies. Dans ce cas précis, nous devions créer une absinthe qui devait aussi bien intéresser les connaisseurs que les novices. Alors on a fait plusieurs allers-retours au niveau de la réalisation pour remplir ces exigences en testant plusieurs herbes, aujourd'hui on est très heureux du résultat.

Quelle a été la chose la plus simple ?
Markus : Je suis toujours sérieux quand il s'agit du business, donc je ne considère rien comme étant facile ou acquis. Et particulièrement quand tu travailles avec des artistes, toutes les choses deviennent très compliquées. Les procédures sont longues, mais je reste conscient du fait que les artistes vivent une autre vie et ne dépendent pas de moi. Cela prend donc du temps.

Qu'est-ce qui la rend si spéciale comparée aux autres ?
Markus : C'est une absinthe pour connaisseurs et en même temps elle est aussi parfaite pour quelqu'un qui n'a jamais goûté d'absinthe avant. Elle est faite pour donner du plaisir aux papilles gustatives. C'est une vraie absinthe fabriquée dans les règles de l'art suivant les protocoles historiques.

Jusqu'où Marilyn Manson s'est-il impliqué dans sa fabrication ?
Markus : Quand nous avons développé Mansinthe, nous lui avons envoyé plusieurs prototypes qu'il commentait à chaque fois. C'est ainsi que nous avons pris connaissance de ses attentes, ses goûts en matière d'absinthe.

Quelles étaient ses idées principales ?
Markus : Il voulait une absinthe verte, parce que le vert est la couleur généralement utilisée pour l'absinthe. C'est une idée que nous avions en commun. J'en étais donc ravi. Avisé, il nous donnait des instructions et des suggestions par rapport aux prototypes (rien de dramatique). Je crois que nous avons su identifier très précisément ce qu'il attendait de son absinthe et ce dès le début.

Si tu devais choisir 5 mots pour décrire son goût, quels seraient-ils ?
Markus : Herbacée, naturelle, intéressante, séduisante, douce.

Quel pourcentage de clients sont fans ?
Markus : Je n'en ai aucune idée ! Probablement beaucoup, mais on la recommande à tous.

Quelle a été sa première impression lorsqu'il l'a testée ?
Markus : (rires) Je me souviens très bien de la situation. On vend habituellement 60 bouteilles en prévente (ou prototype) avant de s'atteler à la production réelle. On avait à peu près 30 litres du prototype. Il devait être 2 heures du matin, un samedi après un concert. Il nous a dit qu'il voulait la présenter au vernissage de Cologne le mercredi suivant. Je lui ai dit que c'était une très bonne idée et qu'on le ferait avec plaisir. On a tout étiqueté à toute vitesse le dimanche, empaqueté les 30 litres le lundi, apporté les bouteilles en Suisse puis en Allemagne le mardi et à Cologne le mercredi. Je suis vraiment content du résultat.

De qui vient l'idée d'utiliser des composants naturels ?
Markus : Tous nos produits sont naturellement colorés, donc il n'y a eu aucune question là-dessus. C'est plus ou moins une garantie de qualité que nous avons instaurée. Je veux que mes clients achètent des produits de première classe. Il est impossible pour nous d'utiliser des colorants artificiels.

Penses-tu que Mansinthe correspond à la personnalité de Marilyn Manson ?
Markus : Je ne peux pas aller très loin dans l'analyse en affirmant que Mansinthe correspond à la personnalité de Marilyn Manson. Après tout, je ne l'ai rencontré que deux fois cette année. Donc je ne peux pas vraiment cerner sa personnalité de manière très intime. Tout ce que je peux dire c'est que Mansinthe et Marilyn Manson sont sérieux ; du coup, je te dirais que oui, les deux correspondent.

Sa douceur n'est-elle pas en inadéquation avec son image ?
Markus : Je sais que beaucoup de gens et de filles notamment pensent que Marilyn Manson est une personne douce et agréable, alors pourquoi Mansinthe ne pourrait-elle pas l'être également ? Il n'y pas pas de sucre ni dans Mansinthe ni dans Marilyn Manson (rires). Plus sérieusement, selon moi, il n'y a aucune contradiction.

As-tu une anecdote à nous raconter ?
Markus : J'en ai quelques unes oui. Je ne me rappelle plus exactement quand, mais on organisait plusieurs rencontres, et quand on lui a apporté le produit final (Absinthe Duplais Balance), on a appris quelque chose d'assez marrant. L'étiquette avait été réalisée par mon ami Peter Christopherson alias Sleazy. Sleazy a fait des vidéos pour Nine Inch Nails dans les années 1990. Marilyn Manson m'a dit que lorsqu'il était à Los Angeles à l'époque, il vivait dans le même building que celui de Sleazy. Le monde est petit. C'est une drôle de coïncidence quand même.

Quels ont été les retours jusqu'à maintenant ?
Markus : La plupart du temps, on reçoit des feedbacks positifs. Cela prouve qu'on a visé juste en ce qui concerne Mansinthe. Il y a quelques retours négatifs mais quand on parle de goût, on ne peut pas vraiment argumenter et discuter parce que cela fait partie du domaine subjectif. Je pense que nous avons tout de même atteint une qualité certaine.

Pourquoi avoir choisi cet artwork ?
Markus : Il s'agit en fait d'une peinture de Marilyn Manson qu'il m'a donnée. Je l'aime beaucoup et le titre est When I grow old, I need a drink.

Y-a-t-il un lien entre l'art et l'absinthe ?
Markus : J'ai toujours été fortement connecté à l'art et la musique. J'ai travaillé pour des maisons de disques (de Jazz et de musique classique pour la plupart), j'ai animé une émission de radio pendant 7 ans, fait des concerts, écrit des articles pour la presse écrite. Quand je pense à l'absinthe d'antan, c'était une boisson d'artistes. Ces artistes n'étaient pas populaires à l'époque, mais le sont aujourd'hui. Ils ont élargi les limites sociales grâce à leur art. En vérité, l'absinthe a un lien indéniable avec l'art et nous avons toujours voulu montrer cela.

Absinthe Art Edition 1, Absinthe Duplais Verte, Artist: David Tibet (Current 93) ; Absinthe Art Edition 2, Absinthe Duplais Blanche, Artist: Steven Stapleton (Nurse With Wound)

Absinthe Art Edition 3, Absinthe Duplais Balance, Artist: Peter Christopherson (TG, PTV, Coil etc.) ; Absinthe Art Edition 4, Absinthe Brevans H.R. Giger, Artist: H.R. Giger

Absinthe Art Edition 5, Absinthe Brevans A.O. Spare, Artist: A.O. Spare ; Absinthe Art Edition 6, Absinthe Mansinthe, Artist: Marilyn Manson

Vas-tu étendre la gamme ?
Markus : Oui, nous allons sortir Absinthe Nouvelle Vague au printemps. Il s'agira de l'Absinthe Art Edition 7 et viendra avec un atwork de Gottfried Helnwein. De plus, la série Absinthe Brevans va bientôt prendre fin avec sa troisième édition dont l'artwork sera de Aleister Crowley.

Si tu veux ajouter quelque chose, vas-y.
Markus : La vie est trop courte pour boire de l'absinthe de mauvaise qualité. Et il y a beaucoup d'absinthes de mauvaise qualité ! Il faut des produits distillés qui sont naturellement colorés ou non-colorés et ne contiennent pas de sucre. Si tu suis ces trois points, je te garantis satisfaction.

Interview réalisée le 02 février 2010 par Mandah