Forever Still - 2015-02-02

Interview | Forever Still - 2015-02-02

Mandah 07 février 2015

Pour ceux qui ne connaissent pas FOREVER STILL, pourrais-tu nous raconter brièvement l'histoire du groupe ? Qu'est ce qui vous a insufflé l'envie de créer de la musique ensemble ?
Maja : Mikkel et moi nous sommes rencontrés lors d'un concert qui a eu lieu en 2010. Il m'a fait écouter des démos instrumentales et j'ai tout de suite su que j'avais trouvé une personne qui voulait réaliser le même genre de musique que moi. On a commencé à écrire ensemble et on s'est immédiatement connecté sur le plan émotionnel, ce qui est à la base de notre musique. Nous faisons de la musique avec le coeur et nous essayons de transmettre cette emotion à l'état brut aussi honnêtement que possible.

A quoi faites-vous référence avec le nom du groupe : FOREVER STILL ? Y a-t-il une signification particulière ?
Maja : Oui, FOREVER STILL renvoie au sentiment d'être cloisonné dans un lieu sombre dont il est impossible de s'échapper. Comme-ci le monde gravitant autour de vous ne vous remarquait pas, vivant son existence sans égard alors que vous êtes aspirés par le néant. Donnant l'impression que ce sentiment perdurera éternellement mais je te promets que ce n'est pas le cas.

Tu me rassures ! Vous êtes originaires du Danemark, comment se situe la scène musicale dans votre pays ?
Maja : Etant donné qu'il s'agit d'un petit pays, la scène musicale est très petite, mais lorsque vous savez où vous rendre, vous pouvez trouver plein de jeunes formations à découvrir. Et comme notre scène underground n'est pas très grosse, de nombreuses personnes se connaissent et ont de bon rapports avec les clubs et des liens avec les personnes qui les fréquentent. J'espère juste que la majeure partie des groupes qui viennent en tournée européenne n'oublieront pas de venir au Danemark - Nous aimons le rock et le metal par ici !

Le groupe a sorti le 13 Novembre un EP intitulé 'Scars', peux-tu nous en dire plus à son sujet ? L'inspiration musicale et les textes entre autres...
Maja : L'EP 'Scar' est la première partie d'un album concept qui relate la vie d'un individu qui lutte contre la dépression, l'anxiété et le sentiment d'inutilité pour potentiellement découvrir sa valeur. Comme toute notre musique, Scars se base sur notre propre vécu. C'est authentique, profond et certainement imparfait, nous voulions que notre musique sonne comme quelqu'un qui se désagrège et qui tenterait de recoller les morceaux tombés en miettes. Il s'agira de notre EP le plus sombre car c'est par lui que tout commence.

Intéressant ! Un album concept est donc en cours de réalisation. Peux-tu nous en dire un peu plus.
Maja : Je pense que c'est un album que les gens ressentiront bien comme un médium à travers lequel nous nous sommes véritablement ouverts et dévoilés. Il nous rend très vulnérables, mais il est arrivé à un moment opportun de nos vies. On a traversé beaucoup d'épreuves, et je sais que c'est aussi le cas de beaucoup de nos fans, alors, je l'espère, il pourra servir de thérapie pour ceux-là. Tu sais, il l'a été pour moi, et honnêtement, il m'a fallu beaucoup de cran et de temps pour parler de ces choses non-plaisantes que j'ai enfouies et essayé de cacher et oublier, par facilité, depuis si longtemps. Nous sortirons la partie 2 ce mois-ci et l'album dans son intégralité, la partie 3, à la fin du printemps de cette année. Je ne vais pas spoiler le titre !

Votre musique est disponible en téléchargement et en streaming gratuitement, dans son intégralité. Pourquoi cela ?
Maja : Nous pensons que la musique devrait être accessible à tout le monde, aussi bien ceux qui sont fauchés que ceux qui disposent d'un peu d'argent à dépenser en soutien aux groupes qu'ils aiment. Tout ce qu'on attend en échange est que si vous aimez ce que nous faisons, partagez le autour de vous. Nous sommes un groupe indépendant donc nous n'avons pas une énorme équipe pour nous soutenir, ni même 10.000 dollars en poche, mais nous avons une importante fan-base et pas mal de bouche à oreille.

Je suis assez impressionnée par la qualité audio de vos enregistrements en studio. Quel est votre secret ? Raconte-nous un peu votre processus de création et d'enregistrement ?
Maja : J'apprécie vraiment ce que tu dis ! Merci. Notre arme secrète est Mikkel qui est ingénieur son et a été formé par Flemming ?Metallica? Rasmussen et qui a bossé avec quelques-uns des meilleurs artistes du Danemark. Michel enregistre et mixe tout notre musique, et nous permet de maîtriser totalement notre son. Dans le processus d'écriture, Mikkel réalise des pistes instrumentales et je compose et chante les paroles. Nous travaillons ensemble puis on assemble le tout jusqu'à ce qu'il en résulte le meilleur. Je pense que beaucoup de productions de nos jours sont peu inspirées et ennuyeuses car trop de monde se focalise sur la qualité sonore au détriment de l'émotion. Ce n'est pas ce que nous sommes, on veut transmettre des sentiments purs, sans filtre.

Breaking Free, votre tout premier EP sorti en 2013 a bien été reçu par la critique. Chaque titre était accompagné d'un vidéo-clip. Comment en êtes-vous arrivés à cette idée, que je trouve par ailleurs excellente ? Ces vidéos sont-elles connectées entre elles ? Racontent-elles une histoire ? Dites-nous tout à propos de ce projet artistique.
Maja : Nous pensons que le visuel d'un groupe est très important, et depuis que nous réalisons nos vidéos nous-mêmes, nous sommes tout à fait en mesure d'en produire une pour chaque chanson que nous désirons. Toute chanson raconte une histoire, et chaque vidéo aide à la comprendre ou à donner un nouveau regard sur cette histoire. Toutes les chansons et les vidéos de l'EP "Breaking Free" sont liées entre elles autour d'un thème, celui de se libérer des carcans qui vous empêchent de vous épanouir. "The Key" est plus porté sur le développement individuel, "The Last Day" est axé sur l'indépendance par rapport aux personnes qui vous entourent, et "Toward the Edge" porte un regard sur la beauté des petites choses de la vie.

Le groupe est sur tous les fronts ? de la création de la musique évidemment, l'aspect visuel et image du groupe, du plan marketing à la gestion des ventes du projet. Quels sont les avantages et inconvenants de tout faire vous-mêmes ?
Maja : L'avantage principal est de faire de ce groupe un projet pas uniquement focalisé sur la musique. On peut porter plusieurs casquettes et en faire quelque chose de plus abouti, hors-du-commun. Être indépendant et complètement en charge rend le projet très personnel, puisque tout ce qui est créé émane d'une démarche honnête et sans compris. Les inconvénients sont les heures de la journée qui défilent et nous empêchent de faire tout ce qu'on voudrait. Il est difficile aussi de décider du moment où on doit arrêter de bosser sur une chanson ou une vidéo, car on a personne pour nous dire que ce que nous faisons est bon.

Que voudrais-tu que votre musique apporte aux gens ?
Maja : Cela me rend heureuse quand les gens disent que notre musique les a aidés dans un moment difficile de leurs vies, c'est incroyable de créer quelque chose d'aussi personnel qui puisse avoir un impact positif chez d'autres. C'est ce qu'a fait la musique pour moi, et ça m'émeut de pouvoir passer le flambeau. C'est un aspect magnifique de la musique. Les gens y trouvent ce qu'ils recherchent, ce dont ils ont besoin. Personne ne détient les rênes.

Si tu pouvais dire une chose aux gens qui n'auraient pas encore entendu votre musique, quelle serait-elle ?
Maja : Déjà que je suis carrément impressionnée par le fait qu'ils aient lu une interview de quelqu'un qu'ils ne connaissent pas jusqu'au bout. A priori, vous devez déjà vous faire une idée de qui nous sommes et ne sommes pas. Si vous êtes curieux, je vous suggère d'écouter notre single "Scars". Vous pouvez le télécharger gratuitement |ici| : ou expérimenter la chose dans son ensemble avec le clip-vidéo : ||. Venez à nous via nos réseaux sociaux et partagez vos points de vue !

Interview réalisée le 02 février 2015 par