Faith No More - 2015-06-15

Faith No More - 2015-06-15

Mandah 11 juillet 2015

FAITH NO MORE était de retour en France pour un unique concert en tête d'affiche au Hellfest le Samedi 20 Juin 2015. Mais avant leur set, les membres Roddy Bottum, Billy Gould et Mike Bordin ont tenu une conférence de presse, dont les propos sont disponibles ci-dessous. Pour rappel, leur dernier album, Sol Invictus, est sorti le 19 Mai dernier, soit quasiment deux décennies après son prédécesseur, Album of the Year.

Qu?est-ce qui vous a motivés à revenir sur le devant de la scène ?
Mike Bordin : Nous sommes revenus sur le devant de la scène parce que nous en avions l'envie. Nous en avons beaucoup discuté. On a recommencé à jouer de la musique ensemble en 2009. On a adoré ça. Cet album, Sol Invictus, est simplement le reflet de cela ? du fait qu'on a aimé se retrouver. On a eu l'envie de créer de nouveaux morceaux ensemble parce qu'on avait de nouvelles choses à exprimer.

Sol Invictus a été enregistré dans le secret, aucune publicité n'a été faite. Étiez-vous si sûrs que la magie opérerait de nouveau ?
Mike Bordin : Si cela n'avait pas été le cas, personne ne l'aurait jamais su (rires). Roddy Bottum : Nous n'avons jamais été certains que cela fonctionnait mais avant que l'album ne sorte, on a donné quelques concerts ensemble. On a adoré ça. On a adoré cette petite tournée. On a passé du temps ensemble avant l'enregistrement. On a aimé ces moments partagés. En considérant tout ça, on a eu l'impression que notre retour ferait sens. Billy Gould : Nous n'avons mis personne au courant parce qu'on n'était pas sûrs de notre coup. Nous ne savions pas combien de temps ça prendrait. Nous ne savions pas de combien de temps on aurait besoin.

Votre retour met tout le monde d'accord. Votre album est encensé par la critique. Que cela vous fait-il ?
Billy Gould : Cet album émane d'une démarche authentique. Tous nos albums ont été créés de manière naturelle même s'ils n'ont pas été salués par la critique à l'époque. Ce qui compte le plus, c'est que nous aimions ce que nous faisons. Mais il est vrai que ça fait du bien de recevoir des éloges. Roddy Bottum : C'est fou de revenir après autant de temps. Ça attire la curiosité mais nous ne savions pas comment les gens réagiraient. Maintenant que l'album est sorti, on se sent vraiment heureux qu'il plaise. Toute cette attention positive est super flatteuse, surtout après autant de temps. Oui, c'est incroyable d'être toujours capables de faire de la musique qui parle à autant de monde. Billy Gould : Le plus gros défi pour nous était de faire cet album. Le fait qu'il soit aussi bien accueilli est agréable. Mike Bordin : Nous aimons tous l'album, nous adorons ces nouvelles compositions. Si les gens sont sur la même longueur d'onde, c'est génial ! On a tout donné, on aurait jamais pu faire mieux.

Pourquoi est-il si court ?
Mike Bordin : Nous n'avions pas besoin de plus de 40 min pour dire ce que nous avions à dire. Billy Gould : Deux vinyles me paraît être la durée parfaite pour un bon album.

Est-ce que 'From The Dead' fait allusion à la carrière du groupe ?
Roddy Bottum : Tout ce que nous faisons fait référence à la carrière du groupe. Ce genre de choses doit resté ouvert à l'interprétation ? comme les blagues.

Avec ce nouvel album, vous avez acquis une nouvelle génération de fans. Que cela vous fait-il ?
Billy Gould : Horrible, ça craint (rires) ! Mike Bordin : Mes cheveux sont plus vieux que ces gens dont tu parles (rires). Billy Gould : Plus sérieusement, c'est excitant de jouer devant des fans différents, devant un public différent chaque nuit. J'aime ça. C'est ce qui rend ce que nous faisons si attrayant, du moins en ce qui me concerne.

On vous a posé d'innombrables questions au sujet de l'album. Qu'aimeriez-vous que l'on vous demande ?
Roddy Bottum : Intéressant? J'aime les questions personnelles qui ont trait au sexe et à la drogue (rires). Ces questions sont toujours les bienvenues.

Le groupe s'est reformé en 2009 pour une série de concerts avant la sortie du nouvel album. Quels sont vos plans futurs ? Comptez-vous faire une plus longue tournée ? Sol Invictus marque t-il la reformation d'un vrai groupe ?
Billy Gould : OK, laisse-moi dire quelque chose. Sauf ton respect, j'ai 52 ans maintenant. Faire une vraie tournée comme tu l'entends, à savoir une qui s'étalerait sur une plus longue période, n'arrivera pas. Nous sommes ici aujourd'hui et nous préférons rester concentrés là-dessus. On ne sait pas combien de temps cela va durer. On aime la musique que l'on joue, on apprécie ce que nous faisons à l'heure actuelle. C'est ce qui compte. On aime l'idée de pouvoir continuer cela indéfiniment, mais ça représente une période très longue. Alors, qui sait ? Mike Bordin : Nous faisons les choses comme elles viennent. Nos intentions sont simplement honnêtes, nos actions authentiques. Voilà comment nous fonctionnons.

Angel Dust et The Real Thing ont été récemment remasterisés. Que pensez-vous de ces nouvelles versions ?
Billy Gould : Cette idée ne vient pas du groupe. Ça ne vient pas de nous. Nous n'avons même pas écouté ces remasters. On ne sait pas ce qu'ils contiennent. Mike Bordin : Ne penses-tu pas que c'est intéressant de noter que ces albums soient sortis trois jours avant Sol Invictus ? N'est-ce pas mignon ? Ça s'appelle le business mon ami, ça ne vient pas de nous. Voilà comment ça marche.

Êtes-vous toujours en contact avec Jim Martin ?
Roddy Bottum : Il habite et travaille en Californie. Il vit avec sa famille et semble très bien aller. Nous l'avons contacté pour discuter et programmer notre tournée come-back mais ça n'a pas fonctionné. Nous voulions tous qu'il en fasse partie mais malheureusement, nous n'étions pas sur la même longueur d'onde. Billy Gould : Je suis heureux d'avoir Jon à nos côtés ? en fait.

Interview réalisée le 15 juin 2015 par