Castle Rock Festival 2016 - Jour 1 @ Mülheim an der Ruhr (01 juillet 2016)

Castle Rock Festival 2016 - Jour 1 @ Mülheim an der Ruhr (01 juillet 2016)

Cécile Hautefeuille 07 juillet 2016 Laurence Prudhomme, Manon Nadolny Manon Nadolny

Les amateurs de musique gothique n'ont pas boudé la dix-septième édition du Castle Rock Festival à Mülheim an der Ruhr en Allemagne. Un line-up varié allant du darkrock au metal symphonique et l'ambiance particulière du Schloss Broich sont depuis toujours les clefs du succès de ce festival à taille humaine où l'on vient entre amis mais aussi en famille.

Schöngeist

Dès 17h30, le son rock du groupe SCHÖNGEIST et son charismatique chanteur Timur Karakus ont éloigné les visiteurs des stands de merchandising et de bières, pourtant fort bien fournis. Entre titres récents et plus anciens comme Sonne der Nacht, les bavarois ont donné avec une belle énergie le ton de ce weekend.

Voodoma

VOODOMA, venus en voisins de Düsseldorf, ont débuté leur prestation avec Sanctus Domine en duo avec la chanteuse Maike du groupe MAIZE, avant d'interpréter de nombreux titres de leurs albums aux influences rock et Electro.

Xandria

Les rangs se sont resserrés ensuite devant la scène alors pour l'arrivée de XANDRIA, un des groupes représentatifs du metal symphonique allemand avec la voix de soprano envoûtante de sa chanteuse Dianne van Giersberg. Mêlant puissance et envolées lyriques, le groupe à la signature caractéristique a fait vibrer les murs du château.

Lord of the Lost Ensemble


Le public était déjà tout acquis au dernier groupe de ce vendredi 1er juillet, qui fait à chaque concert chavirer le coeur de ses fans avec son hymne Credo : LORD OF THE LOST. Le groupe de Hambourg se présentait avec la formation symphonique qui l'accompagne depuis maintenant deux ans pour former le LORD OF THE LOST ENSEMBLE, auquel s'était amicalement joint leur ancien batteur Disco aux percussions. Mélange d'anciens et de nouveaux titres enregistrés pour l'album Swan Songs, le show a laissé l'émotion prendre le dessus, créant une atmosphère presque mélancolique sur le festival. La nuit tombait alors doucement sur cette première journée et les visiteurs se sont attardés autour d'une dernière bière.