Chronique | Ghost - Meliora

Pierre Sopor 21 août 2017

On a du mal à croire que Ghost sorte déjà son troisième album : leur premier date d'à peine quatre ans ! Quatre années au cours desquelles le groupe est devenu un phénomène unique, instantanément culte pour beaucoup et détesté par d'autres. Des scandinaves jouant avec une iconographie religieuse et des looks horrifiques, ça fait forcément du black metal, hein ? Et bien non, et c'est là que Ghost a tout d'abord surpris (ou agacé) : leur rock, influencé aussi bien par les 70's que le metal sonne très pop et est particulièrement accessible. Et ce n'est pas 'Meliora' qui changera la donne, bien au contraire : l'album est peut-être leur plus facile d'accès, le plus immédiatement efficace, avec cette succession de morceaux plutôt courts et très accrocheurs. Il faut reconnaître qu'en terme d'efficacité, les suédois sont des maîtres : 'Meliora' s'ouvre sur trois hits en puissance, au charme irrésistible. Mystique, séduisant, vénéneux, Ghost emprunte aux années 70 un sens de la mélodie étrange, inquiétante et aérienne et y ajoute des riffs que ne renieraient pas des groupes plus énervés. D'ailleurs les guitares et la rythmique sont plus appuyées que par le passé. 'Spirit' nous replonge dans l'univers occulte et sacré du groupe, avant que 'From The Pinnacle To The Pit' et surtout 'Cirice' (future tuerie en live) finissent de nous convaincre : 'Meliora' est un bon album. Leur meilleur ? Probablement. Ghost se repose à fond sur son image et son univers, et le groupe aurait tort de s'en priver étant donné le succès de la recette. L’enchaînement de 'He Is' et 'Mummy Dust' en est la parfaite illustration : à la première, très pop, succède un morceau plus lourd, menaçant et horrifique (après tout, le groupe est composé de goules ! ) : 'Meliora' est varié et puise dans tout ce que le groupe sait faire, en faisant aussi son album le plus riche. La suite, toujours aussi catchy, a certes du mal à égaler l'excellence des premiers morceaux, elle reste particulièrement convaincante (les couplets de 'Majesty' fonctionnent merveilleusement, et 'Absolution' est un nouveau grand moment). En assumant totalement d'être un groupe facile d'accès, fait pour séduire massivement, Ghost délivre avec 'Meliora' son album le plus immédiatement accrocheur, une synthèse de son univers qui devrait finir par convaincre les quelques sceptiques restants. Evidemment, son côté décalé et léger attirera toujours les foudres de quelques irréductibles... Mais on les connait les irréductibles : Ghost, c'est un peu comme tout le reste : ceux qui les renient le plus les écoutent en cachette depuis longtemps !