Chronique | Creature Feature - The Greatest Show Unearthed

Erick 30 octobre 2007

Si vous aimez les comptines composées par Danny Elfman pour les films de Tim Burton, ses personnages déjantés et ses marionnettes horripilantes; et enfin si vous aimez les films d'humour morbide aux cadavres de punks réanimés dans la veine Evil Dead ou Le Retour des Morts Vivants, vous risquez d'adorer CREATURE FEATURE. L'album vous jette son parfum funeste en ouvrant sur le titre éponyme The Greatest Show Unearthed qui est relativement proche des comptines de L'Étrange Noël de Mr Jack, en particulier lors de l'ouverture. Aim for the Heads au titre on ne peut plus évocateur parle des chasseurs de cerveaux sur des bandes du film Zombie de Romero parmi nombre de plaintes morbides. Un morceau plus punk avec Bound and Gagged qui est tapissé de claviers fantomatiques. A Gorey Demise fait une transition absolue avec ses "lalala" chantonnés un peu d'une manière de Gremlins. Avec la piste suivante, A Corpse In My Bed on se rapproche des premiers miaulements de MARILYN MANSON dans ses démos des SPOOKY KIDS. L'album se ferme sur un morceau qui caricature l'enfance sur un air de comptine enfantine... Finalement la seule question qu'on pourrait se poser concernant cet album c'est comment se peut-il que vous ne l'ayez pas encore écouté ?