Chronique | Chaoseum - Second Life

Julien 18 juin 2021

"Mince, elle était sympa cette chanson de KORN, c'est quel album déjà ?" Après un rapide coup d'œil sur l'écran de mon téléphone, la vérité me frappe : non seulement je ne connais pas la discographie de KORN aussi bien que je le pensais, mais surtout, c'est même pas du KORN que j'écoute ! Un peu honteux, je regarde le nom du groupe qui s'affiche : CHAOSEUM. Hum, tout cela est intéressant, essayons d'en savoir davantage.

CHAOSEUM, donc, est un groupe d'origine suisse créé en 2018 et qui a sorti jusqu'ici deux albums studio (First Step To Hell en 2018 et Second Life en 2020) ainsi qu'un album live. La formation a effectué un changement de line-up entre ses deux opus, remplaçant la chanteuse Lola van Lo (ELFERYA) par l'intriguant CK Smile. Le style musical s’en est trouvé changé, passant d’un métal alternatif et progressif à un metalcore plus incisif.

Si le préambule de cette chronique pointait une certaine similiraté entre la musique de CHAOSEUM et celle de KORN, c'est que l'aura du groupe de Bakersfield plane indéniablement au dessus de la plupart des titres de l'album. Le mimétisme est tellement poussé à l'extrême à certains moments qu'on parlera plutôt de pastiche que de simple influence. Passez le titre Frozen à votre prochaine soirée blind-test et vous semerez rapidement la confusion auprès de votre audience qui vous regardera avec stupéfaction.

Si cette ressemblance frappante existe, c'est avant tout parce que la performance vocale de CK Smile s'inspire grandement de ce que nous propose tonton Davis. Phrasé et intonations similaires, alertance de rugissements rocailleux et de chant clair, même les aboiements et accélerations de rythme typiques du chanteur de Korn sont repris par moment. La composition des morceaux contribue également à renforcer cette similitude entre les deux groupes. Que ce soit les intros de morceaux qui attaquent fort d'emblée, les couplets plus aériens et les refrains fédérateurs, on a l'impression de nager en terrain connu. La basse est proéminente, les riffs de guitare sont bien gras, la batterie tape fort et les différentes variations de rythmes et d'instrumentations sont toujours bien menés et révèlent une vraie maîtrise des instruments.

Au delà de ces morceaux très inspirés par KORN (Second Life, Smile Again, Frozen), ce qui de toute façon n'est pas une mauvaise chose en soi, CHAOSEUM a encore pas mal de choses à nous offrir en commençant par le très bon morceau Hell Has No Way Out dans lequel le groupe propose un metalcore efficace porté par des guitares envoûtantes et qui met en valeur toute la puissance vocale de son chanteur. Même constat sur la plus progressive Into My Split qui est sans doute le titre le plus intéressant de l'album avec son refrain diablement accrocheur. Le très bon Sex in Hell au tempo plus posé ou encore l'ensorcelant Scream et ses touches électros ne sont pas sans rappeler STATIC-X période Shadow Zone (leur meilleur album à mon sens) et apportent de la variété à l'ensemble de l'album. On ne s'ennuie jamais sur Second Life et chaque morceau est assez différent du précédent pour nous tenir en haleine jusqu'à la fin. On n'hésitera alors pas à relancer encore et encore la lecture pour apprécier toute la richesse de ce que cet album a à nous offrir.

CHAOSEUM s'offre littéralement une seconde vie sur Second Life en changeant son chanteur et son orientation musicale pour servir un mélange de neo metal à l'ancienne mixé à du metalcore plus moderne. Le résultat se veut très efficace et laisse présager du meilleur pour la suite.