Hellfest 2020

Chronique | 2kilos &More - Exempt

Pierre Sopor 19 mars 2020

2KILOS &MORE revient aux affaires, cinq ans après Lieux-Dits. Exempt apporte avec lui la promesse de retrouver cette musique à la fois sophistiquée et accessible, où les influences post-rock, industrielles, ambient et trip-hop se mélangent pour arriver à un ensemble sur lequel planent les ombres de SONIC YOUTH, EZ3KIEL ou encore EINSTÜRZENDE NEUBAUTEN.

La pulsation électronique qui lance Circular prend très vite des allures plus organiques au fur et à mesure que la ligne mélodique minimaliste et les différentes nappes se mettent en place au rythme de la batterie, véritable cœur battant qui donne à 2KILOS &MORE son épaisseur, son énergie, sa tension et sa spontanéité. Les morceaux sont longs et emmènent l'auditeur avec eux, vers des contrées apaisantes, agréables, où la musique pourrait évoquer une version méditative de The Fragile de vous-savez-qui mais d'où un certain spleen Jarmuschien n'est jamais loin (le début de Aspect).

Alors que l'on se laisse glisser le long d'Exempt, on est parfois surpris par un regard rapide à la tracklist : non, on n'a pas encore changé de piste, on a juste le plaisir d'avoir été progressivement transporté ailleurs. Le retour de l'écrivain Black Sifichi, collaborateur récurrent de 2KILOS &MORE, apporte avec sa voix rugueuse une ambiance de film noir à Decibels : avec ses cuivres, ce son de briquter en intro et sa rythmique hypnotique, le morceau sent bon la pluie sur le bitume, les rues vide et les stores baissés sur les quelques fenêtres encore allumées. Malgré ses familiarités avec la scène noise / ambient, 2KILOS &MORE, sans ne jamais sacrifier la richesse de sa musique, maintient une certaine accessibilité, pas toujours évidente dans la musique instrumentale et expérimentale, que l'on doit justement à la chaleur apportée par les instruments ou cet interlude en spoken word.

Dans sa version "normale" en sept morceaux, Exempt s'achève de manière inattendue : on en est tiré brusquement, comme d'un rêve familier où l'on aimait se laisser dériver, alors que Trilogie III se termine en queue de poisson. Grâce à sa maîtrise des ambiances et sa gestion parcimonieuse d'une tension qui prend le temps de s'installer, 2KILOS &MORE réussit à nous garder captivé tout au long de l'écoute. Il y a d'ailleurs une universalité dans la grâce de cette musique et les émotions qu'elle dégage, abordable pour tous les tympans et aux accents cinématographiques. Exempt est un bien bel album et un compagnon idéal pour se retrouver avec soi-même.