Chronique | Head - Save Me From Myself

Erick 09 septembre 2008

Brian 'Head' Welch est un des membres fondateurs de KoЯn. En 2005, il quitte le groupe après s'être penché religieusement sur le sort de son âme ; il trouve alors le chemin de la foi. Son départ semble absurde, déstabilisant et malheureux pour KoЯn, et marque un bouleversement total dans la discographie, des (jusque-là) indétrônables créateurs du Neo Metal. Les compos changent radicalement, virent à l'indus, les fans regrettent le départ de l'homme à qui on doit beaucoup des meilleures écritures de KoЯn. C'est en 2007, que Head ouvre son site internet et annonce son retour après un voyage d?routant. 'Save Me From Myself' est le récit de son histoire. Son travail est complété par un livre dont le titre complet est 'How I Found God, Quit Korn, Kicked Drugs, and Lived to Tell My Story', qui vient de sortir parallèlement à l'album. Son histoire dévoile une partie de vérités qui l'ont poussé à quitter le groupe, jusqu'au jour où il a frappé sa femme. Il revient sur sa cure de désintoxication, sa recherche de Dieu pour le guider. L'album est assez inattendu, très émotif, le guitariste prend le micro et tente désormais de toucher un maximum de personnes en confessant son histoire, ses regrets, contant son retour difficile vers le pardon. Un discours très personnel qui réussi à ne pas être excessif et moralisateur. Entre Glam Rock et Néo Metal, l'album touche par sa sincérité plus que par sa composition, singulière sans fasciner constamment. Des mélodies sombres et enchanteresses nous propulsent dans une atmosphère assez triste, intégrant de nombreux synthé, qui s'enrage par moments, aux riffs oppressants et quelques passages de chant hurlé. Parmi les morceaux les plus saisissants on notera 'L.O.V.E' qui ouvre l'album, mais aussi 'Re-Bel' plus enragée où interviennent des chœurs d'enfants et 'Adonai' qui sont plus proches de KoЯn, ou encore 'Money' et 'Washed By Blood' qui clôture l'album. 'Save Me From Myself', une rédemption qui ne sera pas évidente si elle n'est pas comprise, car l'album est très loin des habitudes musicales de KoЯn. Il est très efficace dans son registre oscillant entre Oomph!, Linkin Park et Deftones.