Hellfest 2020
Vautour + Boars + Wild Times @ Bus Palladium - Paris (20 mai 2017)

Live Report | Vautour + Boars + Wild Times @ Bus Palladium - Paris (20 mai 2017)

Manon Nadolny 22 mai 2017 Julien & Manon Nadolny Manon Nadolny

Wild Times

Alors que c'est à Cannes que se passe le spectacle en ce moment, c'est à Paris que nous nous trouvons pour le concert de VAUTOUR, BOARS et WILD TIMES au Bus Palladium. Mais nous avons nous aussi le droit à un show digne des plus grands plateaux télé : un speaker, vêtu de sa veste blanche écrue et de son plus beau noeud papillon (noir pour l'originalité), est là pour nous divertir et occuper le public entre chaque groupe. Des musiques de film à deviner, des blagues, des présentations de groupe plus extravagantes les unes des autres, c'est sûr, il sait y faire ! Mais ce contraste avec le genre musical de la soirée laissera certaines personnes plutôt perplexes...

WILD TIMES est un groupe de potes originaire de Paris. Après avoir essuyé quelques déboires avec leur précédent label (ayant mis la clé sous la porte), le quatuor décide de se lancer dans un grande aventure en montant leur propre label, Wild Times Records. Une liberté pour ces musiciens qui leur permet de s'exprimer pleinement à présent. C'est donc tout naturellement que le groupe présentait leur premier EP prénommé The Wanderers, le 28 avril.

Il est 21h30 au Bus Palladium, la salle a du mal à se remplir, mais c'est dans celle-ci que le groupe parisien WILD TIMES débute après quelques problèmes techniques. Deux minutes plus tard, tout est réglé et le show peut enfin commencer comme il se doit. Le set démarre sur une intro riche en riffs, suivi du titre Faust. Ce soir, le rock est décidément présent sur scène, et on aime ça ! Les sons sont propres, bien ficelés, rien à redire. Les morceaux s'enchainent. I'll Show Up, "l'histoire de deux potes", c'est comme cela qu'Antoine (chant) nous présente le titre. Les dernières notent se meurent sur le morceau Wake.


Setlist
:
01. Intro
02. Faust
03. I.L.W.Y
04. Faster
05. The Wanderers
06. Season
07. Rainbow
08. I'll Show Up
09. Wake

 

Boars

Les musiciens de BOARS, originaires de Nancy, n'aiment pas les étiquettes. Le groupe mélange les genres, passant du metal à la pop puis à l'electro; un mix de sonorités qui résonnent plutôt bien dans nos oreilles ! À leur actif, déjà deux EPs: Modafucka (2013) et Jester (2014), une net-tape: Immature (2015) et un album intitulé "There will be parties, there will be fun, there will be gallows for everyone" (parce qu'ils n'ont pas trouvé plus long) sorti le 15 décembre 2016.

Il se fait déjà tard, mais ce n'est que le second groupe de la soirée. Place aux sangliers de BOARS, et grâce à notre speaker préféré, nous avons à nouveau le droit à une présentation digne des plus grands avec pour accessoire... un trophée de sanglier. Rien de plus normal à Paris. Ce speaker ne cessera de nous surprendre.

Pas le temps de niaiser, c'est parti pour la furie venue tout droit de Nancy ! Le set débute sur le titre Deeper, extrait de leur dernier album. Nous sommes tout de suite plongés dans l'univers de BOARS avec ces premières sonorités électro, suivies du titre Wish You Were Dead, l'occasion pour nous de profiter de la voix de Maxime Keller. Accompagné de ces congénères, ils font le show et le public leur rend bien. Les corps commencent à se trémousser, et bougent en rythme. Mais c'est au moment de l'avant dernier titre Toyboy, écrit lorsque, je cite: "ils étaient encore jeunes et stupides", que le public semble le plus réactif. Le temps file à une allure folle, et c'est sur leur titre 3% que le set se finit en beauté avec des musiciens qui viennent se mélanger à la foule. Il est déjà temps de leur dire au revoir, mais on en aurait bien repris une part !

Setlist:
01. Deeper
02. Wish You Were Dead
03. Sociologist/Ape
04. My Own Private Sasha Grey
05. Gospel/Warsong
06. Merry Go Round
07. Toyboy
08. 3%

Vautour

Dernier groupe de la soirée, le trio electro/drum'n'bass/indus VAUTOUR venu de Chelles (77) prend place sur la scène du Bus Palladium. Agé de moins de 2 ans, le groupe s'est déjà produit dans plusieurs pays grâce à son son singulier. Le trio, qui défend son premier EP Vautour sorti en 2017, s'était notamment déjà produit en première partie d'artistes tels que CARPENTER BRUT ou encore HACKTIVIST.

Lumières et projections de vidéos nous plongent tout de suite dans une ambiance psychédélique. Avec des musiciens live, le show a la teneur d'un set de THE PRODIGY. Le chanteur alterne rap et scream et ce mélange donne quelque chose de très intéressant à l'écoute. Tapo ne s'arrête jamais, sautant d'un bout à l'autre de la scène pour entrainer le public qui réagit plutôt bien. Les gens sautillent, bougent leur corps, secouent leur crinière et ça fait plaisir à voir. Tout le monde passe une bonne soirée, et c'est ce qui compte. Il est déjà 00h30 quand le concert touche à sa fin.

Setlist:
01. Kill This Machine
02. Disaster Peace
03. Track One
04. Rollercoaster
05. LSD
06. (Sans nom)
07. (Sans nom)
08. (Sans nom)
09. Freaks
10. Awa