Les Tétines Noires @ FGO Barbara - Paris (01 juin 2018)

Live Report | Les Tétines Noires @ FGO Barbara - Paris (01 juin 2018)

Pierre Sopor 02 juin 2018 Pierre Sopor

Après plus de vingt ans d'absence, LES TÉTINES NOIRES sont de retour : on avait déjà du mal à y croire, mais après ce concert parisien hallucinant, la chose semble toujours aussi irréelle. Le cultissime groupe dont la musique associe punk, batcave, rock, indus, cabaret et délires dadaïstes totalement barrés était de passage par le FGO Barbara pour une date en toute logique sold-out. Dans la salle, il y a trois générations présentes et la soirée avait commencé par une projection du documentaire The Ballad of Genesis and Lady Jaye, film sur les démarches entamées par l'artiste et sa femme pour devenir un être pandrogyne. 

Le concert commence à la manière d'un rituel étrange, surréaliste, à la fois drôle et inquiétant : un homme nu, inerte, est porté au milieu de la scène. C'est Made in Eric, le fameux pied de micro, et son rôle est de rester immobile, debout et les yeux fermés pour la durée du concert. Véritable corps-objet, sa performance est telle que si l'incongruité de la chose fait sourire au début, on en vient presque à oublier sa présence pour réellement le considérer comme un accessoire inanimé. A peine cet "accessoire" placé à côté d'un pupitre recouvert de bougies, de bâtons d'encens et d'une tête de poupée, un groupe de personnes portant toutes le même masque apparaît à son tour, chacun jouant d'un minuscule accordéon, produisant des sons dissonants et étranges. Il n'en fallait pas plus : entre le pied de micro humain, les os et mouches en cartons découpés qui pendent un peu partout et ces accordéons, on est plongés dans un univers à part, imprévisible et loufoque. Il y a quelque chose de très naïf et enfantin dans cette mise en scène, de drôle et ludique, mais aussi de bien plus sombre et malsain.

Si l'on fait exception du premier morceau, Petite Brouette, le début du concert est consacré essentiellement à l'album 12 Têtes Mortes, le dernier du groupe, au son plus dur et industriel. Pour un groupe qui revient après plus de deux décennies d'absence, les musiciens sont particulièrement bien en place et nous emmènent dans leur univers absurde et menaçant. Emmanuel Hubaut capte immédiatement l'attention, avec ses mimiques boudeuses, ses grimaces expressionnistes, ses miaulements, ses rugissements et sa diction si particulière. Sa voix n'a pas pris une ride, et l'ensemble de la troupe déborde d'énergie et semble s'éclater : Entonie le bassiste a du mal à tenir en place, et les musiciens s'échangent de grands sourires. Ils ont raison, car ce qui se passe sur scène est magnifique et le plaisir est partagé avec le public. La deuxième partie du concert, une fois les bougies éteintes sur Les Roseaux Cervicaux, permet de se replonger dans le reste de la discographie du groupe : on se retrouve plongés dans l'obscurité pour Crazy Horse et ses hénnissements, Christian Quermalet (présent aux débuts du groupe) vient jouer sur deux morceaux et l'ambiance devient électrique. Les deux rappels en remettent une couche dans la folie, tout d'abord avec Freaks et son "We accept you !" scandé en clin d'oeil à Tod Browning. Derrière son synthé, Goliam s'est caché sous un masque de poulet (si vous avez vu Freaks, vous savez ce qu'un poulet vient faire ici !) et des plumes sont balancées dans le public : c'est le cirque, c'est génial.  Le délire atteint son paroxysme avec O'Dogo, un des morceaux les plus barrés de leur discographie, avec Goliam cette fois-ci grimé en chien. 

LES TÉTINES NOIRES sur scène, c'était un cirque absurde, punk, onirique et poétique, un moment hors du temps et du réel, un souffle de fraîcheur et de liberté qui nous arrive tout droit des années 90. Cette reformation accompagne la réédition prochaine de la discographie du groupe, mais on espère que ça ira plus loin : un groupe pareil est bien trop rare et précieux pour qu'on les laisse tranquillement se la couler douce. Merci au FGO Barbara d'avoir servi d'écrin pour toute cette folie, et vivement la prochaine !

Setlist :
01. Petite Brouette
02. Headhorse
03. Teo Tertem
04. Washing Head
05. Empire Head Building
06. Les Roseaux Cervicaux
07. A Different Man
08. Fase
09. Crazy Horse
10. Hill House
11. Envers et Contre Tête
12. Tête Préparée
13. Eaten Head
14. Freaks
15. Brouette Mentale
16. O'Dogo