'Under the Gaze' de DXVXDXD SXLF se dote d'un clip

Pierre Sopor 07 septembre 2018

DXVXDXD SXLF est un groupe originaire de Clermont-Ferrand fondé il y a deux ans se présentant comme faisant un metal gothique. Alors bon, ça se dit "Divided Self", et c'est dommage que D ne soit pas un chiffre romain parce qu'on aurait pu sortir plein de numéros compliqués. Un premier EP, Of Wolves and Men, sortira en octobre. Le meilleur moyen de découvrir l'univers aussi riche que mystérieux de DXVXDXD SXLF reste de regarder le clip de Under the Gaze of Christ qui vient tout juste de sortir. L'esthétique est soignée, prolongeant un univers que l'on sent recherché et le résultat est plutôt convaincant ! On vous laisse juger, mais notez que le groupe jouera le 22 septembre à La Coopérative de Mai, à Clermont-Ferrand (événement facebook).

Pour approfondir un peu plus, voici un supplément d'informations tirées du communiqué de presse :

DXVXDXD SXLF (prononcé Divided Self) évoque l'éternel combat entre le bien et le mal qui sommeille en chacun de nous et fait référence à l’ouvrage The Divided Self : An existential study in sanity & madness de l'auteur britannique R.D. Laing. Ici les “X” font aussi bien échos aux 4 membres du combo qu'aux quatre éléments et évoquent la symbolique de la croix ainsi qu'un goût prononcé pour le mystère.

Cette vidéo extraite de leur EP Of Wolves & Men annoncé pour fin octobre, raconte l'histoire d'un homme qui suite à une expérience de conscience modifiée défit les lois de l'espace et du temps au point de dépasser les frontières entre la vie et la mort, il se verra finalement ramener à lui par la vision réelle ou symbolique qu'il a de sa fiancé qui l'attend sur un pont. Les images projetées dans le clip sont extraites du film Le Septième Sceau d'Ingmar Bergman dans lequel un chevalier du XIVe siècle défie la grande faucheuse via une partie d'échec en espérant y trouver une solution aux problèmes métaphysiques. L'idée de passer outre la mort afin de percer certains mystères entre donc en parallèle direct avec les paroles de la chanson. Tourné en une journée à la Chapelle de l’Oratoire situé à Clermont-Ferrand il a été réalisé par l'équipe d'Homework Production.