Hellfest 2020

Le label français Audiotrauma s'arrête

Pierre Sopor 28 octobre 2019

La nouvelle est triste, bien que compréhensible : notre époque n'est pas faite pour les labels underground. Un an après les arrêts de Ant-Zen et du MaschinenFest, c'est via un message publié sur son compte facebook que Syco Trauma, fondateur du label français audiotrauma, annonce la fin future de ses activités (il nous parlait d'ailleurs l'an dernier des difficultés qu'il peut rencontrer). Les projets déjà engagés seront tout de même menés à terme, notamment le festival prévu à Prague les 6 et 7 mars prochain.

Pendant vingt ans, le label a défendu les musiques "post-industrielles" et "électroniques déviantes", pour reprendre leurs termes, et permis de nombreuses découvertes passionnantes, toujours d'une richesse et d'une originalité unique. CHRYSALIDE, MACHINALIS TARANTULAE, SONIC AREA, HORSKH, MOAAN EXIS, HOLOGRAM_, NOIRE ANTIDOTE... alors que les années 2010 approchent de leur fin, les chefs d’œuvre sortis pendant cette période sur le label forcent l'admiration. Au-delà de la musique, Audiotrauma était un collectif d'artistes qui avait également fédéré une petite famille qui va se retrouver bien orpheline.

Audiotrauma a d'ailleurs toujours eu un rôle presque pédagogique, en ouvrant les auditeurs à de nouvelles sonorités et en apportant toujours aux oreilles blasées des raisons de s'émerveiller. Un tel travail mérite tous notre respect et nos remerciements sincères.

Membre de CHRYSALIDE, Syco Trauma a également annoncé la fin de ce projet dont les prochains concerts seront donc les derniers. Il faudra donc en être. Rien ne dure, alors profitons des belles choses et soutenons-les tant qu'elles sont là.