Chronique | Sieben - Desire Rites

Pierre Sopor 02 mars 2007

Matt Howden, musicien reconnu ayant collaboré avec de nombreux groupes, comme Sol Invictus, sort avec 'Desire Rites' le septième album de son projet Sieben. On remarque rapidement qu'au violon s'ajoutent des sons de basse, dont l'alliance avec les percussions donne un son plus direct et dynamique. La musique du violoniste, jouant seul de tous les instruments pour ce projet, se construit au fur et à mesure des morceaux, de nouveaux éléments venant s'ajouter au fur et à mesure. Il en résulte une musique hypnotique, quasi transcendantale, la voix de Howden accentuant les impressions laissées par ses instruments. Au travers de ces différents rites, il nous offre de réels exorcismes, sa musique se faisant plus angoissante et possèdée que par le passé. On peut même y dénoter une certaine rage sur 'My Prize My Punishment' de la dénonciation sur 'Rite Against The Right', charge anti néo-nazi. Les percussions peuvent donner un côté quasi-tribal à la musique de Sieben, comme sur 'All Encompassing Rite', et l'on retrouve quelques accents folkloriques sur 'Turn The Power Of'. Si 'Desire Rites' est un album plus dur et frontal que ses prédécesseurs, on retrouve tout de même le côté enchanteur de la musique de Sieben, qui se fait également séduisante ('Desire Rite'). Un nouvel album prenant, apportant une dose d'innovation et de torture bienvenue au travail fascinant de Matt Howden.