Chronique | Gold - Why Aren't You Laughing ?

Pierre Sopor 04 avril 2019

En France, on a plusieurs artistes qui aiment l'or : Julien Doré, Jean-Jaques Goldman, ou notre GOLD national à nous. Rassurez-vous, hormis cette introduction hasardeuse, il n'en sera plus question ici. GOLD est aussi, et surtout, un magnifique groupe Néerlandais fondé en 2011 par Thomas Sciarone, ancien membre des regrettés THE DEVIL'S BLOOD et Milena Eva au chant. À la manière de leurs fantastiques compatriotes de DOOL, autres héritiers de l'illustre groupe de Selim Lemouchi, ils évitent toute classification, se définissant comme un groupe de "dark rock post-tout".

Why Aren't You Laughing ? est le quatrième album de la carrière de GOLD, courte mais passionnante tant elle est remplie de trésors que l'on chérit précieusement. Le dernier en date était Optimist, sorti en 2017 : le délai entre deux offrandes est court, mais pas assez pour diluer notre intérêt, encore moins la qualité du travail du groupe. Why Aren't You Laughing ? démarre fort, avec He Is Not : il y a quelque-chose de la froideur mancunienne de JOY DIVISION dans la mélancolie des instruments alors que Milena Eva nous enveloppe de sa voix chaude qui, parfois, nous rappelle celle de Dolores O'Riordan ou de Beth Gibbons. Abattement et résilience se dégagent de cette entrée en matière à la fois déprimante et apaisante : la subtilité des nuances fait partie des grandes qualités de GOLD. Cela demande un certain talent de mélanger, comme ils le font dans l'incroyable Taken by Storm, la douceur d'un chant pop rock à l'intensité de guitares black metal : le résultat est enchanteur et puissant. Le numéro d'équilibriste auquel se livre le groupe est magistral, nous maintenant dans une humeur douce-amère et désabusée tout au long d'un disque rempli de moments remarquables. À l'amertume contenue d'un morceau titre aérien semble répondre plus tard la lourdeur menaçante et rituelle de l'impressionnante Wide-Eyed. Tout est affaire de dosage, que ce soit entre les influences post-punk, pop-rock, post-metal ou entre les émotions dégagées, GOLD maîtrise avec brio l'entre-deux subtil : même au sein des passages les plus ténébreux comme Killing at Least 13 ou Till Death Do Us Part, la musique reste vivante, une vie résignée et abattue mais rendue palpable par un son organique qui nous enveloppe et nous accueille pour la durée de l'album.

Why Aren't You Laughing ? est une oeuvre magnifique, à la mélancolie étrangement réconfortante : il fait bon s'y prélasser, s'y lover, la laisser s'emparer de notre âme et nous isoler d'un monde trop bruyant, trop rapide. Vu qu'on n'entendra probablement rien de mieux avant un petit moment, on peut se laisser aller.