Les Tétines Noires - 2018-05-24

Pierre Sopor 24 mai 2018

LES TÉTINES NOIRES sont de retour. Au début, on avait du mal à y croire, mais peu à peu le come-back de la formation archi-culte dont le rock gothique et dadaïste n'avait plus résonné depuis les années 90 est bel et bien devenu une réalité. Avec une tournée qui commence dans quelques jours, on avait forcément plein de questions qui nous brûlait la langue. Emmanuel Hubaut, a.k.a le Comte d'Eldorado, chanteur du groupe (mais aussi derrière LTNO, DEAD SEXY INC et désormais PEST MODERN), a pris le temps de nous apporter quelques éléments de réponses. Il nous raconte le retour des Tétines, mais nous parle aussi de ses projets futurs. On vous laisse apprécier tout ça dans l'interview qui suit.

LES TÉTINES NOIRES se reforment après une vingtaine d'années. Qu'est ce qui vous a décidé ou donné l'envie de vous réunir ?
Deux labels, Infrastition et Manic Depression, m'avaient sollicité pour ressortir les albums depuis quelques temps déjà. J’étais partant mais je traînais et l’année dernière, lors d’un concert de DEAD SEXY, j’ai revu Goliam et lui ai proposé dans l’euphorie de cette rencontre que l’on refasse quelques concerts à l’occasion de la réédition des albums. On ne s’était pas beaucoup vus depuis les derniers concerts des TÉTINES NOIRES en 1997. Rien de prémédité donc, mais on s’est dits que c’était le moment ou jamais.

Quelque chose m'a surpris : la relative confidentialité de votre retour quand la chose s'est sue. Était-ce un choix pour vous de ne pas tout de suite consacrer trop d'énergie à la promo ? À l'époque des Tétines, non seulement il n'y avait pas les "réseaux sociaux" virtuels , mais en plus internet était loin d'être aussi présent chez les gens qu'aujourd'hui...
Effectivement LES TÉTINES NOIRES se sont arrêté (avec la mutation en LTNO) avant l’arrivée des réseaux sociaux, youtube, et autres instagram... il y a donc assez peu de choses sur la toile pour l’instant, pas de risque de saturation avec des centaines de Iphotos ou selfies pourris ! Nous mettrons en ligne des archives au fur et à mesure… Les clips, lives, photos et le coffret de réédition avec de nombreux bonus, inédits, démos et lives sortira début octobre.

Ce retour est-il dans la continuité de ce que proposait le groupe à la fin des années 90, avec un son plus industriel, ou est-ce un retour sur l'ensemble de votre carrière, dont les débuts étaient plus "batcave" ?
Comme c’est pour "célébrer" la ressortie des trois albums, nous jouerons un mélange de morceaux des différentes périodes, allant effectivement d’un son plus gothique / batcave à industriel... mais cela fonctionne bien et c’est même assez jouissif ! Ce sont des courants musicaux qui ont de toute façons beaucoup de racines communes.

Votre retour est-il une démarche purement nostalgique, ou peut-on attendre des nouvelles choses, comme de nouveaux morceaux... voire un nouvel album un jour, dans les dix ans à venir ?
Rien n’est fixé mais nous ne voulions pas nous mettre la pression de directement penser à un nouvel album... Nous voulions d’abord voir si l’envie pouvait se concrétiser, si l’énergie était toujours là. Après les premières répétitions cela a été concluant.. Il y aura un nouveau morceau sur le coffret, en hommage à Jacques Luley, un ami compositeur qui m'a beaucoup influencé et qui est malheureusement décédé il y a trois ans.

Est-ce que la période LTNO fait partie de ce que vous avez envie de jouer ?
Ce n'est pas prévu pour l’instant. Entonie (le bassiste) a fait partie des deux groupes avec moi et sera sur les dates, ainsi évidemment que Goliam avec qui j’ai monté le groupe et également Nicolas Barrot qui a officié en tant que batteur au sein des Tétines de 1991 à 1994.

On ne peut pas vraiment séparer LES TÉTINES NOIRES de son côté très visuel, expérimental et même dada. On pense par exemple au clip de Tête fard et Lombrics, qui, avec ses images de synthèses, avait un côté très moderne pour l'époque. Être moderne et surréaliste en 2018, c'est encore à l'ordre du jour pour vous ?
Moderne et surréaliste  je ne sais pas trop ! En tout cas nous restons à part avec notre propre univers, difficile à mettre dans une petite case et c’est certainement encore plus d’actualité aujourd’hui, où les choses me paraîssent très normatives de manière générale dans la musique.

Avez-vous des nouvelles de votre pied de micro, Eric ? Est-il aussi de l'aventure ?
Il va très bien (http://www.ericmadeleine.info) ! Made In Eric sera bien présent en tant que Corps-Objet-Pied de Micro sur les concerts !

Se replonger dans des morceaux qui ont été enregistrés il y a plus de 20 ans, avec de l'électronique de l'époque, ça a dû être une sacrée expérience, la technique ayant beaucoup évolué. Avez-vous dû faire face à des situations ou des contraintes que vous n'auriez pas imaginées ?
Cela a été assez épique. J’avais conservé tout les sons et programmations des morceaux, mais bien sûr les formats de l’époque, Cubase Atari, disquettes et autres Syquest sont obsolètes... Goliam a dû racheter tout ce matériel pour pouvoir recharger tout cela... avec pas mal de problèmes ! Ce que l’on nous a vendu comme ayant une durée illimitée ne résiste finalement pas beaucoup aux changements de température, à l'humidité ou autre... Il est bien possible que tout ce que nous conservons aujourd’hui sur nos disques durs, ordis et téléphones ne nous survive pas vraiment. Que restera-t-il de tous ces milliers de méta-données dans une centaine d’années ?

As-tu suivi l'évolution de la scène gothique et industrielle en France ces dernières années ? Emmanuel, tu as récemment remixé un morceau pour MACHINALIS TARANTULAE…
Cela fait pas mal d’années que je n’habite plus en France, mais je gardes contact. Et c’était un plaisir de faire ce remix avec DEAD SEXY pour le nouveau projet de Miss Z. Les PUNISH YOURSELF sont des amis de longue date. Sinon je suis actuellement à Berlin, ou en activité parallèle je mixe souvent et co-organise aussi des soirées (entre autres www.ichbineinberlinerfestival.de), donc je me tiens au courant des nouveautés. Et puis j’adore la musique en général et suis toujours curieux . Comme je disais tout à l’heure, j’ai l’impression que les choses sont plus sages et normées qu’auparavant mais cela n'empêche qu’il y a quand même de super bons trucs dans différents styles. J’aime bien des choses plus Electro/indus/EBM comme YOUTH CODE, BOY HARSHER, SCHWEFELGELB, LE PRINCE HARRY... J'ai hâte de voir aussi en live les français de HORSKH  avec qui nous devons jouer à Rouen (le  26 mai, au 106) et au What the Fest près de Montpellier ( le 8 juin), ce que j’ai écouté m’a beaucoup plu. Il y a aussi pas mal de nouvelles choses plus wave dark comme SOFT MOON, KVB, SHE PAST AWAY, les excellents français de DEAR DEER ou encore plus electro ALEX SINDROME, qui vient de sortir un nouvel album très bon, Black Out.  J’écoute aussi des trucs plus rock / garage / punk comme THE SLAVESIDDLES , THE GRAVESPOWER SOLO ou les excellents inclassables très glam HMLTD... J’adore aussi le nouveau projet de James Brook (ex-ECHO VAMPER) mélange electro/wave/italo-disco avec une petite touche ROXY MUSIC… Hahah je ne vais plus m’arrêter !

Tu as eu différents projets musicaux depuis. Est-ce le cas des autres musiciens, ou doivent-ils retrouver de vieux réflexes ?
Entonie et Nicolas jouent ensemble depuis quelques années au sein de deux groupes LE CRI DU PATRON et THE WHEELS ORCHESTRA, un super projet avec  plus 40 magnétophones à bande en live. Goliam a toujours joué de l’orgue à Notre Dame pour la messe du dimanche… donc il n’a perdu aucun réflexe pour les Tétines. Et sinon je voulais signaler la sortie de  Headgearalienpoo l'excellent nouvel album de THE MARRIED MONK,  dont le chanteur a joué plusieurs années de la basse dans LES TÉTINES NOIRES dans notre première période.

Tu sors début juin le premier album de PEST MODERN. Peux-tu nous parler de ce nouveau projet ?
C’est un nouveau projet que je fais avec mon père le plasticien/performer Joël Hubaut. J’ai d’abord eu envie de faire avec lui une reprise du morceau culte des années 70’s Rock’n Roll Station de VINCE TAYLOR  et JAC BERROCAL car je trouvais que certaines paroles et l’étrange atmosphère du morceau lui correspondaient bien et cela faisait un moment que nous n’avions plus travaillé ensemble (j’ai participé à beaucoup de ses performances, il a fait les pochettes des TÉTINES NOIRES, chanté sur une morceau du deuxième album…). Nous avons été très contents du résultat, j’ai continué à écrire d’autres morceaux, enregistrer et produire et cela a donné cet album du même nom Rock’n Roll Station. C’est une sorte de mélange entre nos influences 50’s, post-romantique déglinguée, poésie sonore hurlante et electro-noise... Nous avons signé avec le label Américain Cleopatra, et le label français Meidosem sortira la version vinyle. Il y aura aussi une édition limitée à 47 exemplaires avec une sérigraphie signée de mon père. Nous avons aussi douze remixes en bonus faits par des gens comme SCALD ROUGISHL, MIMETIC, GRANDCHAOS, DEAR DEERAUTIST... Tout cela sortira le 14 juin, et nous ferons un live/performance le 23 juin à l’entrepôt pour la soirée hommage à Alan Vega organisée par sa femme, son fils et Marc Hurtado. D’autres événements auront lieu à l’automne et un premier clip sur le morceau Les Insectes sortira courant juin.

Merci beaucoup. Y a-t-il quelque chose que tu voudrais ajouter, un sujet dont on n'a pas parlé qui te tiendrait à coeur ?
C’est moi qui te remercie ! Et en bonus, j’ai enregistré et produit il y a peu une cover de Godstar pour l’excellente compilation Tribute To Genesis P Orridge du label Unknow Pleasures Rec, fait un remix pour le groupe Berlinois BAD STREAM, tout cela récemment sous le nom de LTNO. Un DVD d’archive de LTNO est d’ailleurs en cours de montage et devrait sortir en fin d’année (réalisé par Marc Bellini). Et je sortirai en septembre le nouvel EP de DEAD SEXY (mon autre projet avec Stephane Hervé ), un cinq titres du nom de Tête à Claques.