VerdamMnis Magazine - Music Promotion

Interview : Moaan Exis

Pierre Sopor 02 novembre 2017

Après deux ans pendant lesquels on a pu découvrir la furie techno-indus de MOAAN EXIS via des remixes et EPs, et surtout sur scène où son impact est décuplé par la batterie, le projet de Mathieu Caudron vient de sortir son premier album Transcendence sur le label Audiotrauma (chronique). L'occasion était trop belle pour la laisser passer : on a donc été interroger l'auteur de tout ce vacarme qui nous parle de son nouveau bébé, de sa musique et des orientations que pourrait prendre son projet à l'avenir. Vous pourrez d'ailleurs retrouver en fin de page le clip de From Earth, qui vient tout juste de sortir.

Parlons de ton premier album qui vient tout juste de sortir, voulais-tu évoquer quelque chose de précis en l'appelant Transcendence ?
Non, rien de vraiment précis... à vrai dire je comptais dès le départ utiliser comme titre une des tracks de l'album, il s'avère que Transcendence collait parfaitement avec l'artwork. Artwork qui a été créé par ma plus jeune soeur, graphiste sur Paris et qui a d'ailleurs fait tout le visuel de MOAAN EXIS (logo, EP,etc...). Je ne lui donne aucune direction, c'est elle qui fait comme bon lui semble, et après réception du visuel, Transcendence me paraissait évident comme titre d'album.


Qu'est ce qui t'inspire pour créer ta musique ?
Très souvent l'inspiration me vient juste après avoir entendu un son, ou une rythmique qui tourne en rond dans ma cervelle. J'arrive vite à poser la base d'un morceau avec ça mais quoi qu'il advienne, ça devra finir comme quelque chose d'intense à mon goût, il faudra que ça me fasse planer ou me torde le ventre. Mon ressenti est mon inspiration.


Il y a quelque chose de très primitif, presque chamanique et incantatoire dans l'album avec ce côté répétitif. C'est quelque chose que tu recherches ?
Absolument, en live ça nous perche complètement, j'aime appuyer sur ce côté tribal qui réveille l'animalité, ça pousse au déchainement et à la transe musicale. Les instruments acoustiques comme les vents et les percussions mélangés à des sonorités électroniques, synthétiques et organiques donnent quelque chose de puissant.


MOAAN EXIS est aussi un projet visuel : les images que tu projettes en live ont un côté très psychédélique. Peux-tu nous en parler ?
En live on projette une boucle de quelques minutes, ce sont des engrenages en mouvement avec quelques effets vidéo réalisés sur After Effects. Ça donne un effet psychédélique oui, qui colle bien à l'ambiance mystique des morceaux. Ça vient appuyer le coté mécanique, primitif et tribal de la musique par du visuel industriel. Pour moi, l'univers visuel de MOAAN EXIS peut se résumer à notre logo: primitif et tribal par sa simplicité, froid pour le côté industriel et mystique du fait qu'il est dérivé de l'association de deux runes. Ces runes sont un choix purement esthétique au départ. On y distingue bien un M en forme de croix, "Dagaz" qui en fait correspond à la transformation, l'éveil, et un E collé au M, qui se rapproche de la rune "Ansuz", rune de la communication, de la musique et de la force divine.


L'album commence de manière très brutale, avec cette batterie qu'on retrouve normalement en live et qu'on n'entendra plus ensuite. Peux-tu nous parler de ce choix ?
On avait envie d'accentuer le côté "rock" qu'une batterie acoustique peut apporter d'un point de vue visuel et auditif en live sur l'album. C'est très bref effectivement mais ça permet de rappeler que le projet n'est pas uniquement fait de machines. Ce break d'intro est purement fait maison, enregistré dans le salon de Xavier avec un enregistreur numérique.


Après un début très intense et rentre-dedans, l'album évolue vers quelque chose de plus atmosphérique avec des titres comme Mirror, Connection ou Bardo. Ces aspects plus ambiants semblent avoir pris plus d'importance dans ta musique, depuis notamment Lumenum'bra sortie il y a quelques mois. Qu'essayes-tu de recréer dans ces ambiances ?
J'aime beaucoup travailler l'aspect cinématique de mes morceaux, ce genre de tracks me permet de sortir de la voie techno indus et de montrer que je suis capable de proposer autre chose. Je ne sais pas s'ils m'influencent, mais en tout cas j'aime beaucoup les compositeurs de musiques de films comme Cliff Martinez ou Johann Johannson. Ces mecs te font vraiment voyager. En terme de genre cinématographique je suis particulièrement fan de science fiction mais je ne m'arrête pas à ça, au contraire. Et MOAAN EXIS n'est pas un projet fermé à un style... je me suis posé la question si je devais proposer ces pistes sous un autre nom de projet, mais j'ai préféré garder ça sous la forme d'un tout, c'est beaucoup plus juste.


Sur Connection, tu as invité VERIN, ce qui amenait des paroles à ton projet. Est-ce quelque chose vers quoi tu comptes aller plus souvent à l'avenir, inviter d'autres projets et ajouter des voix ?
J'ai prévu de me mettre au chant, je n'ai aucune idée d'où je vais ni de ce que ça va donner pour l'instant, mais je ne pense pas que ça sera quelque chose de prédominant sur les machines.
Peut-être que ça ne donnera rien et que j'abandonnerai cette idée. En tout cas il est tout à fait possible que je demande à d'autres artistes de poser leur voix sur nos futurs morceaux.


Les artistes du label audiotrauma interagissent souvent entre eux : tu as ce featuring avec VERIN, il y a cet album de remixes de HOLOGRAM_ qui vient de sortir, etc.  Est-ce qu'il y a des artistes avec lesquels MOAAN EXIS pourrait avoir une bonne alchimie musicale ?
Je suis actuellement en train de bosser sur un morceau en collaboration sur un projet avec des artistes internationaux, et je suis ouvert à toute proposition.


Tu viens de sortir un clip pour From Earth. Qu'est ce que tu peux nous dire à ce sujet ?
Je peux vous dire qu'on est très contents du tournage qui a duré deux jours, sans trop de budget ni de disponibilités. L'équipe était très bonne, l’expérience aussi. Ma deuxième soeur (oui j'exploite ma famille pour arriver à mes fins !) qui a fait partie des caméramans s'est occupée du montage. J'avais vraiment hâte qu'il soit diffusé.


Qu'as tu de prévu avec MOAAN EXIS dans un futur proche ? Et moins proche ?
De faire un maximum de lives, continuer à pondre des albums, faire évoluer le projets le plus possible, je n'ai vraiment pas prévu de m'arrêter là. Le début d'année 2018 s'annonce vraiment pas mal, on part jouer en Italie, Allemagne, République Tchèque, et d'autres dates vont tomber.


Merci beaucoup, et à bientôt !