VerdamMnis Magazine - Music Promotion

Jabberwock

“Sweet Limbo„

Pierre Sopor 01 janvier 1970

Après un excellent premier album éponyme, la formation electro punk indus Jabberwock nous propose de découvrir le très attendu 'Sweet Limbo'. Et dès les premières secondes, on retrouve leur univers familier, au son si particulier, énervé, froid, frôlant la folie hystérique, mais toujours retenu. Jabberwock dépeint avec ironie et cynisme le monde qui nous entoure au quotidien, ses pressions, ses clichés, l'anéantissement de l'individu réduit à se comporter comme une machine servile et superficielle. Toujours aussi efficaces, les titres (plein de punch, tous accrocheurs) s'enchainent, alternant les moments angoissés ('Confusion') à d'autres quasi totalitaires ('Faster'). Faussement aseptisé, l'univers de Jabberwock est aussi sombre, et parfois désespéré, avec 'Clean' ou 'Repeat' par exemple. Le chant de Lena alterne à merveille entre l'aiguë hystérique et décérébré et le grave plus menaçant, comme sur 'Faith', ou plus amer ('Clean'). La force de Jabberwock réside dans son efficacité : musicalement tout d'abord, chaque titre attrape notre attention et la retient. Visuellement ensuite, tant l'artwork froid et simpliste et leurs prestations scéniques illustrent à merveille leur monde unique et dégagent les mêmes impressions, les mêmes sentiments que leur musique. Après quelques titres plus calmes, voire dociles comme 'Replay' et 'Safe', l'album finit sur une note plus folle. 'Ignorants', aux paroles déconstruites scandées fait partie des titres les plus entrainants de l'album avec son refrain sonnant très metal-indus. Toujours ultra fédératrice, leur reprise agressive de 'Le Freak' s'achève sur des hurlements évoquant une crise de nerfs, annonciatrice de 'Chicken', conclusion parfaite. Si les paroles donnent envie de sourire au début, leur répétition et l'accélération du rythme font naitre une sensation de folie décérébrée, une impression d'urgence dictée par la routine totalitaire. De cet album émane une forme de frénésie communicative, une angoisse très loin des clichés du genre, mélée à une bonne dose d'énergie. Le groupe fait encore mieux avec 'Sweet Limbo' qu'avec le déjà très marquant 'Jabberwock'. Imposant un univers et un son qui leur est propre, Jabberwock offre un album passionnant, accrocheur, impressionnant. Indiscutablement un des albums les plus enthousiasmants et réussis de cet hiver, voire plus.


Du même artiste

Review : Jabberwock - Happy Lobotomy(2007)

Jabberwock

Happy Lobotomy

Review : Jabberwock - Jabberwock(2006)

Jabberwock

Jabberwock