Get Your Gun

“Doubt Is My Rope Back To You„

Julien 08 février 2018

Deuxième album de GET YOUR GUN, Doubt is my Rope Back to You sort après presque dix ans de carrière pour les frères Westmark. L'univers envoûtant des Danois avait pris forme en 2014 avec The Worrying Kind, où l'on découvrait un rock sombre et mystique, parfois primitif. Si l'on pense inévitablement à NICK CAVE & THE BAD SEEDS à la première écoute (la voix de crooner possédé de Andreas Westmark n'y étant pas pour rien), GET YOUR GUN tend aussi vers un rock gothique imprégné de chamanisme, lourd et hanté que l'on peut rapprocher d'autres groupes issus du nord de l'Europe (comme SOLSTAFIR, d'autres scandinaves, ou plus récemment les Néerlandais de DOOL).


Doubt is my Rope Back to You dégage quelque chose tenant de l'incantation, que ce soit dans l'alchimie entre les nappes de synthé et les instruments organiques ou dans le chant habité et il en résulte une énergie quasi magique dès Love Like Feathers. Les paroles, très critiques, renvoient d'ailleurs au nom du groupe : "Fight for your right to shoot and kill, it's feeding the laws created by thieves and praised by whores". La mélancolie de la musique contraste avec la violence de ce chant vindicatif et désespéré qui semble nous cracher son texte au visage. Avec Stray, la tension retombe alors que l'on entre dans des dimensions plus ouvertement mystiques aux moments plus minimalistes. GET YOUR GUN n'hésite pas à ménager des moments de quasi-silence pour mieux nous plonger dans sa musique introspective et il n'est pas interdit de penser à TOOL pour la dimension psychédélique. 


Avec ce début d'album, GET YOUR GUN semble mettre plus en avant la facette expérimentale et atmosphérique de sa musique guidée par les lamentations de Westmark : on s'éloigne des fulgurances plus rock'n'roll du précédent album (les géniales vociférations de Black Book ou Staying for a While par exemple). La musique est moins sale et viscérale, plus contemplative et intérieure. Pourtant, Haywire vient casser ce schéma avec ses riffs plus nerveux et ses percussions très théâtrales. Doubt is my Rope Back to You reste cependant un album hypnotique, avec le chant liturgique, les mantras électroniques de You're Nothing et son final apocalyptique en point d'orgue. GET YOUR GUN tire le meilleur parti du contraste entre ses ambiances froides et éthérées, ses instruments plus chauds et le chant grave très direct et concret de son frontman. Enough for Everyone conclue l'album et est un voyage à elle toute-seule au sein de l'odyssée tumultueuse qu'est Doubt is my Rope Back to You, utilisant les dix minutes qui la composent pour poser son ambiance fascinante, faire surgir son chant, le faire gagner en intensité petit à petit, faisant entrer guitares et percussions au fur et à mesure pour au final retomber progressivement dans le silence.


Paradoxalement, ce deuxième album de GET YOUR GUN est à la fois plus mélancolique que le premier, mais aussi plus lumineux, le duo réussissant à faire naître une forme de grâce de leur musique sombre et élégante, où la dimension electronica est peut-être plus présente que par le passé. Doubt is my Rope Back to You est un album appelant à l'introspection, un voyage intérieur pendant lequel l'auditeur est chamboulé par les émotions brutes du duo. Les Danois de GET YOUR GUN prennent leur temps dans leur musique, aussi bien pour la créer que pour l'installer (les titres durent entre cinq et dix minutes), un travail qui s'avère payant à l'écoute de l'oeuvre entière. On espère maintenant avoir l'occasion de les croiser prochainement sur scène !