VerdamMnis Magazine - Music Promotion

Whisper of Ba'al

“Legions„

Spoon 14 juin 2017

Il y a des jours, comme ça, où après une journée de merde on a envie de se défouler à coups de parpaings dans une fosse. Sinon, il y a WHISPER OF BA'AL, tout aussi efficace et en plus sain. Quoique. Ce quatuor français nous vient de Vierzon et doit donc faire beaucoup de bruit pour se faire entendre. Avec Legions, leur premier album, c'est chose faite. Prévoyez prochainement une soirée de libre car une envie de concert va rapidement vous envahir.


Ici, on ne fait pas dans la dentelle. Le mot mélodie est à bannir sur Legions ; la guitare et la basse renforcent une batterie clairement influencée par la scène thrash pour une rythmique puissante et sans pitié, où Le Carnaval des Ombres en est un parfait exemple de rouleau compresseur doublé d'un marteau-piqueur. La musique est pensée pour le concert, pour ne laisser aucun répit au public. Les titres s'enchaînent sans interlude ni balade, seulement du gros riff lancé en pleine tronche tel un moshpit dans une salle étriquée. Inévitable.


La voix pourrait être la seule faiblesse. L'aspect éraillé s'efface vis-à-vis de l'instrumentale qui prend rapidement le dessus. Il y a certes des variations mais il n'y a pas de changement de tonalité, le rendu est monotone et linéaire dans l'ensemble. Lors des breaks et autres mid-tempos, le chant garde la même puissance et donc l'effet escompté n'est pas là, exempli gratia l'outro de Choc! qui aurait pu gagner en puissance si elle avait été amenée crescendo ou par un slam. Quelques passages manquent de synchronisation, notamment sur Le Foutoir et son aspect – sûrement voulu – un peu brouillon.


Cela reste toutefois un défaut mineur dans le sens où les passages concernés sont épars et vite absorbés par le son groovy du groupe. A contrario, certains airs s'ancrent dans le crâne tel le refrain de L'Enfant Roi ou en-Core les chœurs de Bâtards ce qui va donner envie d'y retourner ultérieurement et ça, c'est signe d'un bon album en perspective.


WHIPSER OF BA'AL nous amène un subtil mélange de groove metal et de thrashcore, avec certes quelques défauts pour un premier album, mais avec une excellente production où le groupe pourrait bien prendre la relève auprès des piliers vieillissants actuels que sont THE ARRS ou L'ESPRIT DE CLAN qui affichent aujourd'hui plus de 20 ans de scène.