VerdaMmnis Magazine - Music Promotion

Laibach @ Volksbühne - Cologne (DE) - 19 avril 2017

Cécile Hautefeuille 20 avril 2017 Cécile Hautefeuille Cécile Hautefeuille

Non, LAIBACH n'est pas en tournée en ce moment. Ne vous en faites pas, vous n'avez raté aucune date ou sortie d'album. Pourtant, c'est la quatrième fois en un peu plus d'un an que les Slovènes débarquent dans le coin. L'Allemagne de l'ouest est gâtée. Cette fois, le groupe se produisait dans le cadre d'un festival, Pluriversale VI, qui mélange art et politique, conférences et représentations. On vous laisse deviner le programme de cette année...


C'est pourquoi le point de rencontre ne se trouve pas dans les salles de concerts habituelles, mais au Volkstheater Millowitsch, théâtre historique situé en plein coeur de Cologne. Le public de ce concert est également très différent des dernières fois. Bien sûr, les inconditionnels sont là, en uniforme pour certains. Mais on trouve également des visiteurs du festival, des curieux qui n'ont probablement jamais entendu parler de LAIBACH. L'endroit reste tout de même très appréciable pour un concert de LAIBACH, lorsqu'on est habitué à les regarder en étant assis.


Mais premier bémol, le théâtre, mitoyen de résidences, a été très récemment sanctionné pour nuisance sonore. Le set a donc été réduit. Beaucoup, beaucoup, beaucoup réduit. De moitié en fait. Une heure au lieu de deux. Pas de rappel. Et pour plaire à un public éclectique, les morceaux les plus radicaux ont été éjectés. Le show devient presque 100% Spectre, avec quelques ajouts des musiques jouées à Pyong-Yang en 2015. Malgré l'amputation de la moitié du show, la salle est pleine et applaudit à tout rompre, en bas comme au balcon. Le groupe est très chaleureusement accueilli. Bon, lorsque l'on n'est pas habitué, cela peut quand même étonner, et certains spectateurs se lancent parfois quelques regards amusés, d'incompréhension et de questionnement. Mais LAIBACH sait y faire et le public rit également. Et il ne rit pas contre le groupe mais avec le groupe. Notamment la pastille humoristique finale de John Oliver qui relate le périple de LAIBACH en Corée du Nord.


Le public allemand salue tout particulièrement Leben heißt Leben et rappelle le groupe pendant de nombreuses minutes. Mais tout a été réglé comme du papier à musique, la vidéo de fin se termine à 22h pile, heure du couvre-feu, et le groupe ne remontera donc pas sur scène. Il faut d'ailleurs noter que la sécurité de la salle est venue régulièrement embêter les ingénieurs à la console pour leur demander, en criant, de baisser le son. Le ton est rapidement monté mais on a évité le pire. LAIBACH a fait de son mieux avec les conditions un peu handicapantes de ce concert.


Setlist :
01. Smrt Za Smrt
02. Ti, Ki Izzivaš
03. Now You Will Pay
04. The Great Divide
05. Eurovision
06. Walk With Me
07. Resistance Is Futile
08. Favourite Things
09. Whistleblowers
10. No History
11. Bossanova
12. Life Is Life